mardi 18 décembre 2018

Clip - FULL THROTTLE BABY

Les Full Throttle Baby viennent de mettre en ligne Beer Hunt avec un clip encore bien déjanté.

vendredi 14 décembre 2018

Interview - The Sobers





On n’a jamais eu l’occasion de faire une interview ensemble précédemment alors peux-tu me présenter le groupe ? 

Salut Julien ! Alors nous sommes The Sobers, un groupe de punk rock basé sur Marseille. On est un trio qui se compose de JC (batterie), Tom (guitare/chant) et moi (Paul - basse/chant). Ça fait maintenant dix ans qu’on se trimbale à droite à gauche avec ce petit nom.


jeudi 13 décembre 2018

Clip - Resolve

Voici Carmela de Resolve, groupe Lyonnais qui monte. Un titre hommage à la grand-mère du chanteur décédée il y a peu.

mardi 11 décembre 2018

The HI-LITES - Dive at dawn




The HI-LITES - Dive at dawn
Teenage Hate Records / HVIV Records / Bad Heath Records / Trokson Records
7,5 sur 10

Après une première livraison en 2015, The HI-LITES signe son retour discographique avec l'album "Dive at dawn". Fortement influencés par le punk, le garage et des groupes plus noisy comme HOT SNAKES ou FUGAZI, les Lyonnais lorgnent plus volontiers du côté du post-punk sur cet album. L'ajout d'un clavier participe grandement à cette mutation.

HI-LITES maitrise parfaitement les codes du genre : basse et batteries métronomiques, rythmiques mid-tempo, guitares bien ciselées, synthé eighties, chant grave et sombre...Si bien que ce savant cocktail rappelle son meilleur représentant hexagonal, FRUSTRATION. Le mimétisme de la voix de Paco avec celle de Fabrice Gilbert, le leader des Parisiens, est parfois saisissant, notamment pour son ton caverneux.

Malgré cette influence manifeste, HI-LITES a son style et sait brouiller les pistes. D'ailleurs le riff de guitare introduisant le premier titre "Obey" est presque trompeur avec un son de guitare légèrement métal, avant que la machine post-punk ne se mette en route. "Inside" montre à quel point le groupe est moins dans l'urgence et prend le temps d'installer ses morceaux avec de longues intros. Ce titre au refrain accrocheur est très efficace. "Automn Flood" et "Anti Sex" présentent les mêmes qualités, la voix du chanteur se faisant de plus en plus puissante.

Si The HI-LITES ont globalement ralenti le tempo sur ce 2ème album, ils n'ont pas pour autant perdu leur rage initiale et savent encore composer des morceaux" rentre-dedans", comme "Attila" ou "A Major Mistake" et son imparable couplet (gimmick de guitare et voix à l'unisson). On pourrait peut-être reprocher au groupe de trop systématiquement scander ses refrains. Mais ne boudons notre plaisir, tant the HI-LITES a su hisser son niveau de jeu sur ce 2ème album. Celui-ci se conclut par "Journey has come to an end", titre très réussi qui montre que les Lyonnais peuvent élargir leur palette. Construit autour du clavier, le morceau à l'intro électro sonne très cold wave, voire new wave. Peut-être une indication du nouveau chemin musical que pourrait prendre the Hi-LITES ? 

Mr Caribou

Morceau préféré :                  A major mistake




dimanche 9 décembre 2018

Clip - CHARLES IN THE KITCHEN

Les suisses de Charles in the Kitchen viennent de mettre en vidéo leur titre Arrogant Teenage Rag.

jeudi 6 décembre 2018

SICK OF IT ALL – Wake The Sleeping Dragon



SICK OF IT ALL – Wake The Sleeping Dragon
Century Media / Fat Wreck Chords
9/10

Si le dragon est la représentation du groupe alors j’ai du mal à comprendre le titre de ce 11ème album car à aucun moment je n’ai senti le groupe endormi. Peut-être pris dans une routine mais toujours aussi vivant et même plutôt bien en forme comme si le temps n’avait pas d’emprise sur lui. Les membres de Sick Of It All écument les salles depuis plus de 32 ans. Le terme légende n’est désormais pas usurpé pour qualifier le groupe si généreux qui même après tant et tant de concerts donnés arrive toujours à distribuer et prendre énormément de plaisir. Quelle énergie et quelle générosité sur scène !


Que faut-il attendre de ce nouvel album ? Honnêtement pour ma part pas grand-chose, je ne pensais pas, en me lançant dans son écoute, être surpris. Et pourtant il est varié car entre les titres hardcore classiques (That Crazy White Boy Shit, ultra efficace sur album comme en live) s’intercalent des titres plus métal (wake the sleeping dragon) ou street punk (Always with us) et même façon Dropkick Murphys (le surprenant Bull’s anthem avec Tim Mc Ilrath de Rise Against). Mais la puissance du groupe reste totalement intacte, entendez la rage d’un Inner Vision qui ouvre l’album, oui les gars sont toujours affutés comme des lames. La voix de Lou est toujours aussi hargneuse et que ce soit les riffs acérés de Pete ou le groove de la basse tout fonctionne à merveille du début à la fin (super morceau pour finir avec Chuck Ragan sur The New Slavery).


Que dire aussi de cette magnifique pochette ? Moi je ne trouve pas vraiment de défauts à ce nouvel album et j’irai même jusqu’à le classer directement dans le top 5 de la discographie du groupe.


Entre le dernier album de Madball (for the cause) et ce Wake the Sleeping Dragon de Sick Of It All le hardcore New Yorkais se porte toujours bien et n’a pris de rides en 30 ans. Ceux qui se sont lassés du style feraient bien de se reprendre une petite dose, histoire de se rappeler au bon souvenir des coups de coudes échangés en circle pits. Sick Of It All est une légende, une légende bien vivante.
J. NeWSovski

Morceau préféré :                  That crazy white boy shit


mardi 4 décembre 2018

Clip - Steve'n'Seagulls

Très productifs en vidéos ces derniers temps les Steve'n' Seagulls sont de retour avec Ghost Town, une compo perso issu du dernier album.

samedi 1 décembre 2018

Brice de Nothing More A-t'il bon goût ?


NOTHING MORE que je classe dans les dinosaures français du punkrock vient de sortir un nouvel album encore bien bétonné il y a quelques mois. L'occasion de reprendre la série des A T'Il Bon Goût avec Brice, batteur du groupe.