mardi 17 octobre 2017

WRATHS – My home (EP)



WRATHS – My home (EP)
Bird Attack Records
4.5/5

Je démarre cet EP sans en savoir plus ce mystérieux groupe qu’est Wraths. Et derrière une pochette terne et peu accueillante s’alignent 4 titres joués à l’ancienne qui me rappellent Dag Nasty.

 La voix ne laisse pas trop de doute quant à l’identité du chanteur car il s’agit de Jim Lindberg de Pennywise, et après recherches les autres membres de Wraths qui l’accompagnent viennent en partie de feu 1208, un groupe de seconde division qui jouait du Pennywise, sans le charme il y a quelques années. Il se trouve qu’ils viennent de la même ville et se sont réunis pour former ce groupe, un peu à l’image de Freddy Madball et Toby H2O avec Hazen St.


J’aime bien ces 4 morceaux (en particulier My home et This is my farewell) qui rappellent les vieux trucs du début des années 90, les rythmiques sont vraiment atypiques, sans être ultra rapides elles offrent énormément de variété et le charme du groupe repose en partie sur ça. Puis la voix de Lindberg est aussi parfaite dessus.
Alors que Pennywise prépare un nouvel album il est marrant de le retrouver dans ce projet, lui qui, pourtant ne se disperse pas en général. Ce groupe mérite vraiment d’être écouté et suivi tant son énergie et sa maîtrise du sujet est impressionnante.


J. NeWSovski








dimanche 15 octobre 2017

Clip - TALK SHOW HOST

Tiens j'avais zappé de mettre ce clip des amis canadiens...
Chose réparée avec Fireworks de Talk Show Host

samedi 14 octobre 2017

THE SONS OF FAOW VERNY



THE SONS OF FAOW VERNY – A thunderous light to beckon me
7.5/10

Les gars de Sons Of Faow Verny ne sont pas d’illustres inconnus car on a pu croiser certains dans After Taste, the Tan Case ou Never Again. Le groupe vient de Dijon possède deux chanteurs dont l’un, celui que l’on entend le plus souvent, me fait beaucoup penser à Ben de Sliver.

Il y a quelque chose chez ce groupe qui le rend spécial et, malgré quelques défauts, il a cette capacité qui fait que l’on revient vers lui avec grand plaisir.

J’aime beaucoup l’ambiance que dégagent les deux premiers titres, j’adore A Better Guy, son atmosphère, ses sonorités si riches. Ce mélange de mélodies, de mélancolie et d’intensité me rappelle vraiment un Sliver qui se serait apaisé. Pourtant ce titre vient pointer un défaut du groupe à savoir l’accent anglais du premier chanteur qui intervient. Il me pique l’oreille et sur un premier morceau ça freine un peu, c’est dommage.

Each Night poursuit avec une intensité aussi soutenue et toujours autant de sons intéressants (toujours ce xylophone…). Malgré des ambiances qui surprennent sur sa deuxième partie, Tender Titan, me paraît un peu en retrait par rapport aux titres précédents. Même constat pour No Lucky Star, un bon titre mais moins fort que les deux premiers. La fin de l’album nous entraîne vers de la folk astucieuse (Lost in this world) et du post machin chose plutôt intéressant sur la complémentarité des voix (Naked Snake).

Un joli album qui impose une douce atmosphère quelque part entre Sliver et Mohawk. Un album qui doit être d’autant plus impressionnant sur scène.


J. NeWSovski



vendredi 13 octobre 2017

Clip - Hathors

Mon groupe de grunge Suisse préféré est de retour avec Dull Steed Laughter

jeudi 12 octobre 2017

mercredi 11 octobre 2017

21 AGAIN – There is no way that I could deal without you (EP)



21 AGAIN – There is no way that I could deal without you  (EP)
Bad Mood Asso
4/5
Jeune groupe formé il y a deux ans, 21 Again vient de Marseille et diffuse un punkrock mélodique assez pop mais très solaire.

Le chant de Camille est un des points forts du groupe qui lui procure son originalité et des 7 titres s’échappe un mélange d’énergie et paradoxalement de douceur. Je mets de côté le titre Twenty One Grams qui en 22 secondes n’a pas vraiment le temps d’être représentatif ainsi que The Thoughest girl I’ve ever met que Julien, le bassiste chante juste accompagné par une guitare et les chœurs de Camille, c’est un joli titre de fin d’album mais ici vue la durée de l’EP je trouve qu’il prend la place d’un titre plus remuant et c’est dommage.

Cependant les 5 autres ont le mérite de balancer un punkrock assez simple, sans effluves, bien fait et au final très honnête. Derrière ça balance pas mal, Kévin, frère de Camille, derrière les fûts assure pas mal, les chœurs font le boulot et les fans de pop punk seront servis et apprécieront quelques titres très accrocheurs comme le très bon Marseille ou See you on the other side très efficace.

Belle surprise qui joue la carte de la fraîcheur 21 Again est un groupe prometteur sur lequel on gardera une oreille attentive.

J. NeWSovski

https://www.facebook.com/21againmarseille/

mardi 10 octobre 2017

Tournée : Hard Ons / Not Scientists

Je n'ai pas l'habitude de faire la promo pour la tournée des groupes mais je vais, une fois encore, déroger à la règle pour présenter les dates de la tournée commune entre les légendaires Hard Ons d'Australie et nos Not Scientists nationaux. 

L'occasion aussi pour les deux groupes de faire un split ensemble qui sortira dans quelques jours chez Shield Recordings.