mardi 15 janvier 2013

François Bégaudeau a t'il bon goût ?




Il n’est plus besoin de présenter François Bégaudeau, si ce n’est de rappeler qu’il fut le chanteur des Zabriskie Point, influence majeure d’un certain nombre de groupes de la scène punkrock actuelle, et est l’auteur de nombreux romans et essais. Il sort d'ailleurs dans quelques semaines  Deux singes ou Ma vie politique aux éditions Verticales. Après une interview il y a un peu plus d'un an tachons aujourd'hui d'en savoir plus sur ses goûts.



Ton album préféré ?
Nimrod, Greenday

L’album que beaucoup de fans de punk-rock refuseront d’écouter jusqu’à la fin de leur jour, pour les raisons qu’on sait. Tant pis pour eux. Joie en moins.




Ton groupe culte ?
Je n’aime pas beaucoup la notion de culte. Il y a une idée de distance, alors que je me sens une familiarité avec les artistes que j’aime. Par exemple les Wampas. Je joue le jeu, je ne cite qu’un groupe alors qu’évidemment trois ou quatre tiendraient la corde.



La plus belle pochette de disque ?
Belle, je sais pas. Je me fous pas mal du beau. Mais celle que j’ai le plus regardé c’est assurément celle de Raw Power. La gueule d’Iggy là-dessus, c’est le rock à elle toute seule. La couverture de mon nouveau livre y fait clairement écho.


Ton film préféré ?
J’ai regardé les réponses de mes prédécesseurs. Si je fais la synthèse, il apparaît que le cinéma est réductible au genre Horreur ou Sf ou Thriller, qu’il est né dans les années 90, et qu’il est exclusivement américain. Donc à titre de pédagogie, je citerais La Règle du jeu, 1938.

 
Ta série culte ?
Je ne redis pas ce que j’ai dit sur culte. Par contre sur les séries y aurait beaucoup à dire. Elles placent la barre souvent très haut, dans l’intelligence du récit et la subtilité des situations, et en même temps je pense qu’il y a quelque chose de bête là-dedans (la brièveté de chaque scène, et l’hystérie narrative). Les séries c’est un cadeau et un poison.
Après, par manque de temps, j’en vois peu. Des mecs me disent : je me suis fait les cinq saisons de Dexter, soudain je comprends ce que veut dire un no-life. Celles qui m’ont le plus marqué sont des séries comiques. Surtout The office (deux versions). Je mentionne aussi Platane, au cas où tout le monde ne se serait pas encore rendu compte qu’Eric Judor est un génie.
















Acteur préféré ?
Un acteur n’existe que dans un ensemble qui s’appelle un film. Donc je préfère dire que j’aime De-Niro-dans-Deer-Hunter, et pas De Niro tout court. Ou Depardieu-dans-Loulou. Ou Depardieu-dans-le-cul-de-Poutine, pour citer un de ses derniers rôles.
Là récemment je pourrais dire Jamie-Foxx dans Django Unchained.
Y en a quand même qui me déçoit jamais, que je trouve parfait partout et qui a une grande capacité à éviter de jouer dans une merde, c’est Matt Damon.

Un petit message d’utilité publique : arrêtez de dire à Joachin Phoenix qu’il est génial, il le croit vraiment, et ajoute une couche de cabotinage à chaque fois.


Actrice préférée ?
Jessica Chastain dans Zero Dark Thirty


Ton livre préféré ?
Au début, de François Bégaudeau


La BD que tu préfères ?
Les triplés. Pour la radicalité politique.


Tu lis quoi comme revue ?
Les Cahiers du Cinéma. So Foot. Causette. Les deux derniers sont plutôt des magazines.


 Sport préféré ?
La strangulation de réac de gauche.

(une image de strangulation non choquante c'est difficile à trouver...)

L’alcool préféré ?
Whisky bas-de-gamme.


L’objet le plus inutile que tu possèdes ?
Isabelle, ma copine.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :