mardi 31 juillet 2018

Clip - The Interrupters

The Interrupters viennent de sortir Fight the good fight sur Hellcat et Epitaph produit par Tim Armstrong de Rancid.

lundi 30 juillet 2018

Clip - Doe

Nouveau single pour les anglais de DOE avec Heated qui sera présent sur le nouvel album Grow Into It à sortir en septembre prochain

samedi 28 juillet 2018

SE(p)T LIST(e)S - jeu de l'été



Je vous propose un petit jeu divertissant pour ce mois d'Août.  Des setlists (7 pour le jeu de mot) issues de ma petite collection dont vous allez devoir retrouver les auteurs.

J'attends vos réponses par mail à lesreverieshxc@gmail.com

Et si ça marche on fera le compte à la fin de l'été et un lot sera offert au grand vainqueur.

Pour cette première fournée je vous propose sept groupes assez simples à découvrir. Bon courage !!




(cliquez sur l'article pour voir les setlists)

vendredi 27 juillet 2018

Clip - Prey Drive

Voici Pancakes nouveau titre de Prey Drive issu du futur album Once More With Feelings qui devrait sortir en fin d'année.

jeudi 26 juillet 2018

DIRTY FONZY – Covering punk songs (EP)




DIRTY FONZY – Covering punk songs (EP)

C’est dans l’air du temps les reprises. Et tant mieux car j’adore ça. Les Dirty Fonzy s’y collent à leur tour avec un EP de 8 titres qui permet de visualiser encore mieux les références et influences du groupe.

Ça commence par Riot Squad des Cock Sparrer, s’enchaînent She’s automatic de Rancid et American Jesus de Bad Religion.  Deux bons titres repris fidèlement. Le groupe est fan de Face To Face et reprend deux de leurs titres à savoir A-OK et It’s not over. J’aime bien aussi la reprise de NoFX, Murder the government, et celle des Clash, I Fought The Law, même si eux-mêmes l’ont repris à The Crickets. J’allais oublier Creatures de The Adolescents.

Un petit EP sympa, avec des reprises fidèles qui passe tout seul à l’apéro en ces soirs d’été.

J. NeWSovski



mercredi 25 juillet 2018

Morceau - Supermunk



Supermunk est de retour après un premier album magnifique en 2016, élu album français de l'année dans Les Rêveries. Stuck In the darkness annonce l'arrivée imminente d'un nouvel EP.

lundi 23 juillet 2018

LOST LOVE – Good Luck Rassco





LOST LOVE – Good Luck Rassco
Guerilla Asso
9/10

Guerilla Asso sort en France ce deuxième album des cousins de Montréal. Je dois avouer que je ne connaissais pas du tout le groupe avant de me plonger dans good luck Rassco et j’ai même mis du temps avant de m’y plonger tant la pochette ne m’attirait pas. Pourtant j’ai fait confiance en Till et ses goûts, les groupes qui posent des albums sur Guerilla ont tous en commun d’être extras en termes de valeurs et de musique.

Passons outre cette pochette peu engageante et laissons-nous donc embarquer par les canadiens. Je m’attendais à quelque chose proche de Fortune Cookie Club, davantage punkrock rapide et je découvre un groupe très mélodique et assez pop qui me fait énormément penser au Weezer des débuts comme sur Clay Tarris dont l’intro et le refrain rappellent forcément le groupe de Rivers Cuomo. Même chose sur Sexting across America et je dois avouer que ça fait du bien d’entendre un groupe dans ce registre. Are You Still, lui, me fait penser aux allemands de Elm Tree Circle avec des mélodies bien trouvées et un refrain excellent.

Je trouve aussi que Lost Love pourrait être le penchant masculin de Colour Me Wednesday, c’est ce que m’inspire Gospel Tabernacle, un morceau super rythmé et entraînant.  Mon titre préféré est peut-être Turisto Cracko, très mélodique et imparable sur son refrain mais il est difficile d’en choisir un tant les morceaux sont vraiment très bons pour preuve Burrito Kind Of Guys qui termine l’album est aussi une pure merveille.

Véritable coup de cœur estival, Lost Love se déguste sans modération et rappelle au bon souvenir de l’époque où Weezer cassait la baraque. Les canadiens signent ici un album plein de belles mélodies accrocheuses.

J. NeWSovski

Morceau préféré :                                   Turisto Cracko





dimanche 22 juillet 2018

samedi 21 juillet 2018

Clip - ASTPAI

Retour du groupe autrichien Astpai avec le clip de Wear and Tear issu de l'album True capacity

jeudi 19 juillet 2018

FORMER MEMBER – Old Youth




FORMER MEMBER – Old Youth
Memory music
8.5/10

Voici le nouveau groupe de Jason Shevchuk, le chanteur de Kid Dynamite puis None More Black, deux groupes importants peut être même cultes dans la sphère hardcore punk.

Cet album est aussi produit par Will Yip qui a pris une part importante à l’album en faisant les parties de batterie, il a récemment produit les derniers albums de Quicksand et The Menzingers, tous excellents. Ça laisse entrevoir donc de belles choses.

Et effectivement ce retour est une excellente chose car il amène de la fraîcheur et surtout un petit cocon qui nous permet d’être tout de suite à l’aise avec le groupe. La voix de Shevchuk, si spéciale, y est pour beaucoup. Et les amateurs de Kid Dynamite mais peut être encore plus de NMB se retrouveront dans cet album car, ici, pas de décharge d’énergie pour Former Member, le groupe joue du mid-tempo avec une grosse guitare et une batterie qui claque du feu de Dieu, la hargne dans la voix donne du rythme et une grosse dimension aux morceaux. A ce titre des morceaux comme Root Notes ou Mendoza lines sont de vrais régals.

Avis aux nombreux amateurs de Kid Dynamite mais aussi ceux qui aiment les chansons puissantes mais lentes Former Member risque de vous accrocher sérieusement !


J. NeWSovski

Morceau préféré :                                   Root Notes





mercredi 18 juillet 2018

Clip - Rise Against

Rise Against reprend Voices Off Camera issu de Revolutions per minute en acoustique. 

lundi 16 juillet 2018

THE ROCKET – Another Reason Not To Fear The Sky



THE ROCKET – Another Reason Not To Fear The Sky
Thanks But No Thanks Records
7/10

Jeune groupe Belge, The Rocket me rappelle l’époque bénie de la scène émo du début des années 2000 marquée par l’émergence d’un label comme Vagrant records.

Musicalement le quintet belge propose un pop punk qui trouve son originalité dans l’utilisation d’un synthé. The Rocket aime les mélodies (Chain reaction) et se trouve à mi-chemin entre un groupe punkrock énergique façon Blink 182 et quelque chose de très mélo façon The Anniversary. J’aime bien le chant qui me rappelle tantôt The Bouncing Souls (Focus) pour ses envolées ou MxPx (Tsunami) pour sa tonalité.

L’apparition de mecs de Motion City Soundtrack sur Shadow amène un surplus de passages accrocheurs. J’aime bien Hey Charlotte, sur la fin de l’album, plus posé qui amène de bons riffs ainsi que Postcard efficace et dont les riffs au clavier se fondent brillamment. 

Another Reason se présente dans un sobre digipack avec douze illustrations qui correspondent aux douze titres de l’album, efficace et dans le thème à défaut d’être extraordinaire. J’aime bien cependant le logo façon Lego Space Classic.

Au final je trouve cet album plaisant… à petite dose, l’utilisation du synthé parfois beaucoup trop poussée à mon goût me gène et apporte un côté trop sirupeux à l’album qui aurait peut-être mérité d’être par moments plus brut. Je ressentais la même chose à l’époque de The Anniversary et regrettait déjà cette surexploitation du clavier comparé à un groupe comme The Get Up Kids qui l’utilisait avec parcimonie et qui gagnait alors en efficacité. Mais tout ceci est une histoire de goût et de ressenti.

J. NeWSovski

Morceau préféré :                                   Exit Strategy







samedi 14 juillet 2018

vendredi 13 juillet 2018

mercredi 11 juillet 2018

mardi 10 juillet 2018

BREAKY BOXES – From the shelter (EP)




BREAKY BOXES – From the shelter (EP)
Autoproduction
4/5

Breaky Boxes est un jeune groupe de Rouen qui a juste 4 ans mais qui vient déjà de remporter le trophée français du Sziget Festival. Petit gage de qualité qui leur permettra d’aller jouer sur le plus gros festival d’Europe cet été.

Le trio joue une folk aux influences américaines et irlandaises. Land of brothers est un morceau harmonieux et joli qui, sur son refrain, me rappelle les mélodies d’Eddie Vedder sur la BO d’Into The Wild. J’aime beaucoup aussi I feel good, il met en valeur la belle voix de Jean François et surtout rythmiquement il y a des choses, sur la fin, plutôt intéressantes. Come back Home se veut être aussi un morceau plus rythmé que les autres et qui me rappelle évidemment un groupe proche musicalement : Mohawk.

Je trouve cependant le groupe parfois trop mélodieux et trop propre comme sur Down’s up qui est un joli morceau mais qui cherche peut-être trop à toucher l’auditeur. C’est ce que je ressens en tout cas.

L’enregistrement a été fait par le groupe lui-même à la maison et je dois avouer qu’il est super propre. D’ailleurs le groupe sort son EP en autoproduction ce qui est aussi une bonne chose.


Breaky Boxes est un jeune groupe prometteur et très talentueux et cet EP est une belle réussite. Il est dommage de ne pas retrouver un véritable batteur sur l’ensemble des titres ce qui aurait amené un plus non négligeable, une touche plus rock qui aurait fini de me convaincre.




samedi 7 juillet 2018

THE MOORINGS – Unbowed




THE MOORINGS – Unbowed
Mast Prod
9/10


Cet album est sorti il y a plus d’un an maintenant et cela fait longtemps que j’avais envie d’en parler. Avec les beaux jours voici donc l’occasion rêvée.

Car oui, The Moorings, respire le soleil, l’aventure, les prairies vertes d’Irlande, les histoires de marins et l’alcool. On sait que la scène punk celtique est peu quantitative mais toujours qualitative avec actuellement des groupes comme Dropkick Murphys, Flogging Molly ou The Real McKenzies pour la rubrique internationale, Sons Of O’Flaherty voire The Decline ! pour notre scène nationale. The Moorings vient inscrire son nom à l’ardoise, un nom et un album à retenir.

J’aime la variété proposée, avec un chant alternant anglais et français. Le chant est d’ailleurs l’un des gros points forts du groupe, la voix est belle, éraillée, sent bon la sueur des pubs sombres. L’accent est parfait et la voix colle parfaitement que ce soit sur l’anglais (Captain watson’s gang) ou en français (les bras piqués).

Je disais que cet album était loin d’être redondant, on passe d’un titre d’ouverture à la Flogging Molly (Another Drinking Wound) à un morceau casse gueule qu’est Amsterdam de Brel mille fois repris par des mecs qui ont des voix bien meilleures mais cette version on s’y fait et elle est loin d’être ridicule, bien au contraire.

J’adore Brandy Belle, un titre rock’n’roll façon cajun avec un banjo et un violon qui font des merveilles. Mutins est très punkrock, ça secoue et ça fait du bien le texte mérite une écoute attentive tout comme les bras piqués, plus folk mais dont on accroche aussi sur les textes. L’intro de Drink Up Fast rappelle bien évidemment les Who et leur Won’t get fooled again, ici c’est un morceau fédérateur et entraînant au refrain puissant. Chaque titre amène donc son univers par sa rythmique, son style ou la langue utilisée. Et c’est super plaisant d’être surpris et étonné par le morceau qui suit.

Ceux qui comme moi ont adoré l’album des Sons Of O’Flaherty et qui aiment se réécouter régulièrement du Flogging Molly tout en ne crachant pas sur un peu de folk punk seront enchantés par cet album.

J. NeWSovski

Morceau préféré :                                   Drink Up Fast







vendredi 6 juillet 2018

Clip Guerilla Poubelle

On n'arrête plus les guerilla poubelle, voici le 3ème clip en moins de deux semaines !





jeudi 5 juillet 2018

clip - Breaky Boxes

Voici Land Of Brothers de Breaky Boxes dont la chronique de leur EP From the shelter arrive dans quelques jours.


mercredi 4 juillet 2018

MAD CADDIES – Punk rocksteady




MAD CADDIES – Punk rocksteady
Fat WreckChords
7.5/10

Allez encore une reformation ! Ce qu’il y a de bien en ce moment c’est l’impression d’être retourné 20 ans en arrière et je vois encore Bobby dit L’Intox avec son sweat Millencolin me dire que le nouveau Mad Caddies c’est de la balle, que NoFX va sortir un album le mois prochain et qu’ils tourneront ensemble au prochain Deconstruction Tour. Une époque bénie où j’avais encore des cheveux dignes de ce nom.

Mais bon toujours est-il que le retour de Mad Caddies va faire pas mal d’heureux. Moi j’ai jamais trop adhéré au style, et même si, avec le recul, Duck and covers est un bon album, le côté festif m’a toujours un peu saoulé. J’avais par contre été emballé par leur reprise de S.O.S. de Abba sur leur EP The Holyday has been canceled.

Et c’est donc avec curiosité que je j’ai commencé à écouter Punk Rocksteady, un nouvel album composé uniquement de reprises.
Mais là où l’exercice est intéressant c’est que les californiens ont décidé de reprendre des titres de leurs potes issus de la sphère Epitaph / FatWreck de l’époque. Et ça c’est terriblement excitant parce qu’on connaît tous les groupes et quasiment tous les titres.

Et je dois avouer que certains titres m’ont vraiment bluffé, c’est le cas de She de Green Day ou encore Sorrow de Bad Religion, un titre lent à la base qui se prête parfaitement à une réinterprétation en reggae. Le plus surprenant est And we thought That Nation States Were a bad idea de Propagandhi qui est un morceau que je connais par cœur, le voir repris dans un autre style et surtout qu’il sonne plutôt bien m’a vraiment dupé. Le morceau d’Against Me a des sonorités cubaines originales et appréciables qui sentent bon le rhum et les cocotiers. Bonne reprise aussi avec Alien 8 de Lagwagon qui semble être écrite pour le style que lui donne Mad Caddies.
Je suis moins fan du titre des Misfits, peut être parce que je n’ai pas de lien de cœur avec les Misfits. Et pour Jean Is Dead des Descendents, un autre morceau du même album aurait pu être vraiment plus sympa du style Suburban Home par exemple.

Belle performance des Mad Caddies qui ont réussi à réinterpréter 12 titres à leur sauce, 12 classiques punkrock et ça marche parfaitement. Sans être fan de reggae ou des musiques approchantes je trouve l’ensemble cohérent, fun vraiment sympa.




J. NeWSovski

Morceau préféré :                                   She




mardi 3 juillet 2018

dimanche 1 juillet 2018

Jennifer Doveton de Coulour Me Wednesday A T'Elle Bon Goût ?

Jennifer Doveton est la guitariste et chanteuse de Coulour Me Wednesday, l'un des groupes d'indie-pop-punk les plus intéressants du moment. Je vous conseille vivement l'écoute de Counting Pennies in the Afterlife leur dernier album. Et voici donc Jennifer invitée dans A-t'elle bon goût ?



Ton groupe préféré ?
C’est trop compliqué, je n’arrive pas à réduire ma liste à un seul groupe. En ce moment je dirais HOP ALONG ou ALUNAGEORGE mais ce ne sont pas mes préférés de tous les temps.

Clip - Tiger Army