jeudi 7 juin 2018

COLOUR ME WEDNESDAY – Counting pennies in the afterlife




COLOUR ME WEDNESDAY – Counting pennies in the afterlife
Krod Records
8.5/10

Cet album était attendu avec impatience (qui ?) depuis la sortie de leur précédent EP également sur Krod Records. Le groupe composé de Londoniennes se démarque dans la scène par son implication dans les mouvements féministes, anticapitalistes et son côté DIY revendiqué. Des convictions qu’on peut retrouver chez d’autres groupes mais qui sont souvent plus durs musicalement et traînent davantage sur le registre hardcore ou punk plus dur. Car oui Colour Me On Wednesday joue de la pop-punk très mélodique et mélodieuse qui tient davantage de Weezer que de Propagandhi.

Les 11 titres passent d’ailleurs avec une facilité déconcertante, il suffit d’entendre Edge Of Everything pour mesurer la qualité de composition du quatuor. Les voix sont belles et se complètent parfaitement. La musique est légère et surtout extrêmement solaire, elle donne envie de fredonner et taper du pied, elle donne le sourire.

Paradoxalement c’est aussi cette légèreté musicale qui peut déplaire, mais les filles aiment jouer avec les contrastes en plaçant des paroles engagées sur Sad Bride par exemple (sur la place de la femme dans le foyer) avec une musique guillerette et une pochette en total décalage. Et c’est aussi cet aspect qui me plait dans Colour Me Wednesday.

Dans le rayon des morceaux sympas j’aime beaucoup Tinfoil, Sunriser, Entrepreneur et son refrain marrant (I’m not unemployed I’m an entrepreneur looking for investors). Mais globalement cet album est une belle bouffée d’air frais aux textes pas si légers que ça.


J. NeWSovski

Morceau préféré :                                   Tinfoil






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :