samedi 7 juillet 2018

THE MOORINGS – Unbowed




THE MOORINGS – Unbowed
Mast Prod
9/10


Cet album est sorti il y a plus d’un an maintenant et cela fait longtemps que j’avais envie d’en parler. Avec les beaux jours voici donc l’occasion rêvée.

Car oui, The Moorings, respire le soleil, l’aventure, les prairies vertes d’Irlande, les histoires de marins et l’alcool. On sait que la scène punk celtique est peu quantitative mais toujours qualitative avec actuellement des groupes comme Dropkick Murphys, Flogging Molly ou The Real McKenzies pour la rubrique internationale, Sons Of O’Flaherty voire The Decline ! pour notre scène nationale. The Moorings vient inscrire son nom à l’ardoise, un nom et un album à retenir.

J’aime la variété proposée, avec un chant alternant anglais et français. Le chant est d’ailleurs l’un des gros points forts du groupe, la voix est belle, éraillée, sent bon la sueur des pubs sombres. L’accent est parfait et la voix colle parfaitement que ce soit sur l’anglais (Captain watson’s gang) ou en français (les bras piqués).

Je disais que cet album était loin d’être redondant, on passe d’un titre d’ouverture à la Flogging Molly (Another Drinking Wound) à un morceau casse gueule qu’est Amsterdam de Brel mille fois repris par des mecs qui ont des voix bien meilleures mais cette version on s’y fait et elle est loin d’être ridicule, bien au contraire.

J’adore Brandy Belle, un titre rock’n’roll façon cajun avec un banjo et un violon qui font des merveilles. Mutins est très punkrock, ça secoue et ça fait du bien le texte mérite une écoute attentive tout comme les bras piqués, plus folk mais dont on accroche aussi sur les textes. L’intro de Drink Up Fast rappelle bien évidemment les Who et leur Won’t get fooled again, ici c’est un morceau fédérateur et entraînant au refrain puissant. Chaque titre amène donc son univers par sa rythmique, son style ou la langue utilisée. Et c’est super plaisant d’être surpris et étonné par le morceau qui suit.

Ceux qui comme moi ont adoré l’album des Sons Of O’Flaherty et qui aiment se réécouter régulièrement du Flogging Molly tout en ne crachant pas sur un peu de folk punk seront enchantés par cet album.

J. NeWSovski

Morceau préféré :                                   Drink Up Fast







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :