mercredi 14 décembre 2016

PULLEY – No change in the weather



PULLEY – No change in the weather
Cyber Tracks
8/10

On peut considérer Pulley comme un des groupes les plus sous estimés de la scène punkrock mélodique américaine, quelque peu noyé dans le vaste océan de groupes de ce style dans les années 90/2000. Il y avait pléthore de groupes à cette époque, très proches musicalement mais Pulley avait ce coté sympathique certainement en raison de la présence de son chanteur charismatique, Scott Radinsky, déboulé de Ten Foot Pole après divergences d’opinions. On se souvient aussi que ce dernier avait mis le groupe entre parenthèses durant sa nomination en tant qu’assistant coach de l’équipe nationale de Baseball.

Ce retour est donc une surprise même si cette fin d’année est propice aux albums des groupes de cette période (NoFX, Descendents, Pennywise, Green Day…). Pulley reprend donc les choses exactement où il les avait laissées avec un punkrock mélodique très californien dans l’esprit qui se rapproche de Lagwagon et Pennywise, d’ailleurs je trouve que la voix de Radinsky se situe justement quelque part entre Joe Cape et Jim Lindberg. Cet album est à l’image de la discographie du groupe, bien fait efficace sans révolutionner le genre tout en ayant un son assez identifiable et force est de constater qu’il y a de sacrés bons morceaux comme No I in Team, fixing the drought ou farewell.
A noter que cet album sur Cyber Tracks, le label de El Hefe de NoFX, dont je viens de découvrir l’existence.

Ceux qui ont apprécié le groupe il y a une quinzaine d’années ou plus simplement ceux qui ont grandi dans la période Epitaph / Fat Wreck ne pourront qu’apprécier No Change in weather

Morceau préféré :                         No I in Team


A classer entre NoFX et Lagwagon et à la suite des précédents.


https://www.facebook.com/pulleymatters/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :