mardi 1 novembre 2016

Yann de Cafzic A T'il Bon Goût ?

Cafzic fête ce mois-ci ses 20 ans, un anniversaire bien arrosé à coups de concerts en veux-tu en voilà avec le gratin de la scène européenne. Rencontre avec Yann auteur du génialissime fanzine Montois.






Ton groupe culte ?

Mon groupe culte ? Mais mon cher, des « mon groupe culte » j’en ai des tas, je change tout le temps de groupe culte, une vraie éponge à groupe culte ! ! !
Bon dans la réalité ce n’est pas vraiment ça, si j’adore des tas de groupes, des tas de disques, si à chaque Cafzic j’en découvre de nouveaux, c’est vrai qu’il y a des groupes pour lesquels j’ai un petit pincement au cœur supplémentaire. Je t’en cite plusieurs, n’en citer qu’un serait « mensonge ».
Les Thugs mon ami, oui les Thugs, j’ai d’ailleurs fait deux Cafzic sur les Thugs, deux numéros entiers, le tout orchestré par une interview du sieur Sourice, Eric de son prénom, qu’il m’avait envoyé sur K7, on y entendait même son chat…ou son chien je ne sais plus. Les Sheriff aussi, 16 concerts vus, ma jeunesse étudiante mais aussi ma vieillesse ennemie puisque depuis la reformation je les ai revus à Montpellier, au Bikini, à Mont de Marsan où j’ai pogoté comme un malade (malade au niveau du souffle et des articulations !), au Kicking Fest bien évidemment et à Luxey. Ça, ce sont les deux gros. J’ai aussi été fan de Noir Désir, un grand fan mais un grand fan des live. Ceci étant je t’avoue un truc en même temps que je te nomme des groupes « cultes » je râle sur mes choix parce que le culte ne m’intéresse pas forcément, j’aime le mouvement, le culte signifie pour moi un souvenir qui stagne, une manière d’arrêter le temps et je n’aime pas ça en fait.




Ton album préféré ?

Tu m’emmerdes à me demander juste un nom, un titre, c’est compliqué, même principe que ci-dessus ! Je dirais quand même The Bronx « The bronx » parce qu’il symbolise la puissance, le feu, ce fameux mot « impact » que j’adore utiliser. Mais il y en a tellement d’autres que…



La plus belle pochette de disque ?

J’adore les pochettes dessinées, une qui m’a vraiment marqué c’est celle des Rats « Téquila » par Pierre Ouin, il y a aussi celle d’un picture disc de la Mano, fond noir et leur logo dessus, c’était fourni avec un bouquin grand format que m’avait offert l’illustre illustrateur du Cafzic « La Mousse ». Là je viens d’offrir deux picture disc au fréro…la compil du Kicking Fest et l’autre consacré au Flying Donuts il était aux anges !



Le meilleur concert auquel tu as assisté ?

Wouah…il y en a plein parce que le souvenir est toujours lié à un instantané, un contexte, des fois aussi la bière, etc… Craftmen Club au Garorock de Marmande, Firecrackers pour un anniversaire Cafzic, Kepone au Cafémusic’ de Mont de Marsan il y une quinzaine d’année, toujours au même endroit Sloy, Virago, La Ruda Salska un jour à Barbey alors que je ne supportais plus ce qu’ils faisaient, Chokebore au Arènes de Dax, les Sheriff pour la reformation à Barbey, Iggy Pop au Chat Bleu à Bordeaux, Noir Désir au Krakatoa en 90 ou 91, mais tu vois…quand on parle de meilleur, de souvenir souvent on fait référence au passé mais moi je vis au présent. Je rajoute les basques de Lie Detectors une tuerie rock’n’roll et un truc jouissif à voir, sans oublier les live des montois des Boulenvrac, un vrai show comme on en fait plus, être punk et marrant c’est l’essentiel. Là il me tarde de voir tous les groupes que j’ai programmé pour les 20 ans du Cafzic, Go!zilla, Fuzzy Vox, Sleeppers, Daria, Tokyo Sex Destruction, Hellbats, Rebel Assholes, Iron Bastards, Cab Driver Stories, Slim Wild Boar, Escobar, Maladroit, Skin A Buck, etc…, un mois de concerts, ma tournée…moi je !



Ton film préféré ?

Je suis une éponge à film, dans le sens où je les regarde mais sans les intégrer vraiment, je ne me rappelle de rien, si tu me demande le lendemain ce que j’ai regardé la veille, u profiteras d’un grand silence, un grand vide. Ceci étant j’ai toujours adoré le style Almodovar, ses personnages, ses excès, ses femmes et tout ce qui tourne autour de Dupontel aussi, un barge total !



Ton écrivain préféré ?

Je ne lis pas, oui je ne lis pas. Je fais un choix, la musique. Ce que je lis est toujours lié à la musique. En fait quand je lisais de « vrais » bouquins c’était en voyage, quand je partais seul à l’étranger. Je me rappelle des Steinbeck et surtout d’un bouquin qui m’avait fait galérer, Kafka, « Le procès ». Je me rappelle très bien l’avoir terminé en Slovaquie à Banska Bystrica juste avant de rencontrer un trio de Belges dans un bar, pour finir complètement allumé dans un stade de foot de première division à faire du triple saut. J’avais galéré à lire mais au moins il m’avait servi à ça. J’ai aussi un gros souvenir de Rudyard Kipling, allongé à l’arrière d’un fourgon utilitaire sur un trajet Roumanie-Mont de Marsan après avoir déposé des médicaments là-bas.



Ton roman ou BD préféré ?

Aucune idée pour le roman, je ne vais pas te mentir. Concernant la BD ou plutôt le monde l’illustration, j’ai une chance monumentale il y en a dans le Cafzic. Mon rapport au dessin c’est ça et donc parfois mes expos. Je ne dessine pas mais d’une certaine manière j’arrive à fédérer dans mon zine des artistes qui me font triper. Chaque nouvelle illustration qui arrive est source de plaisir, de sourire, comme un gamin. Je ne maîtrise rien dans ce monde donc je suis émerveillé. Le Cafzic 71 qui sort en novembre aura quasiment une trentaine d’illustrateurs, je suis comblé.



Ton sport ou sportif préféré ?

Le décathlon j’adore…l’esprit, le partage, l’entraide entre les mecs. J’avais assisté au Decastar de Talence, un grand moment. Sinon le foot et surtout le rugby. Mais j’ai aussi adoré le basket et toute l’épopée d’Orthez donc les Freddy Hufnagel, Christian Ortéga, plus tard Thierry Gadou contre qui j’ai d’ailleurs joué lors d’un Stade Montois-Vieux Boucau, etc, etc… Ah les Limoges-Orthez c’était terrible. J’aime la notion de collectif dans le sport, j’aime toujours d’ailleurs. Avec Orthez ce qui me plaisait c’était le côté petit poucet contre Goliath. En quittant Orthez et en atterrissant à Pau le club a perdu de la magie, de l’insouciance. Qui n’a pas foutu les pieds à la Moutète, le marché couvert d’Orthez ne connait rien à la vie ! Enfin c’est ce qu’on dit ! Sinon j’habite Mont de Marsan, terre de rugby et le rugby c’est la vie…vive les corticoïdes. No potes d’Inspector Cluzo ont joué en ouverture d’un match d’ailleurs.

Didier Gadou


Le site internet sur lequel tu passes le plus de temps ?

Le mien ! Enfin ce n’est pas un site mais plutôt mon Facebook, lien ultra important avec le reste de mon monde, pierre angulaire de ma comm’ Cafzic, de mes concerts Cafzic….



Si tu devais créer un groupe avec tes musiciens préférés tu mettrais qui dedans ?

Forest Pooky mais je lui dirais d’arrêter de crier arf ! Un mec complet, un type qui en impose, un charisme fou et un humour que j’adore. Des mecs de Gas Drummers parce que dans la musique il y a l’amitié et j’aime l’image qu’ils me donnent, leurs sourires quand je les croise. Domi aussi, membre de Swad/Boulenvrac, régisseur aujourd’hui du Cafémusic de Mont de Marsan, parce que même si on a eu nos parcours différents, il y a musicalement un lien né de notre rencontre-voisinage de nos parents-échange de disques.





L’objet le plus inutile que tu possèdes ?

Un sèche-cheveux…que je n’utilise jamais sauf pour coiffer ma fifille !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :