dimanche 3 avril 2016

Charly Fiasco A T'il Bon Goût ?




Leur troisième album vient tout juste de sortir, une chronique ne devrait d'ailleurs pas tarder, et, alors qu'ils fêtent leurs dix onze ans de carrière, il était de répondre à la question essentielle : 
les mecs de Charly Fiasco ont-ils bon goût ? 



Ton album culte ?

Romain Boule : Question délicate. Mes albums “cultes” peuvent varier en fonction de l’humeur ou le contexte du moment, mais disons qu’il y a quelques "indétrônables”.
“Dookie” de Green Day pour l’influence qu’il a pu avoir sur le reste de ma vie. Je l’avais acheté en Irlande lors d’un voyage en camion en famille lors de l’été 1996. Je l’avais acheté au début du road trip, j’ai donc passé 15 jours à scruter les moindres détails de la pochette avant de pouvoir l’écouter. Coté francophone, “Paul” de Zabriskie Point ou plus tard “Sale ambiance” de Leptik Ficus et “Il faut repeindre le monde” de Guerilla Poubelle auront eu l’énorme atout d’anéantir les œillères qui me poussaient à croire que l’on ne pouvait pas chanter du punk rock dans la langue de Coluche.


Mato: J’ai deux albums qui me viennent de suite à l’esprit. Tout d’abord, “Terror State” d’Anti-Flag que je considère comme l’un des meilleurs albums punk rock et “Punk In Drublic” de NOFX qui est le premier album de punk rock que j’ai écouté et qui m’a fait découvrir le punk rock.

Manu Panier : C’est difficile ça! J’aurai sans doute une réponse différente si on pose la même question demain, mais aujourd'hui je répondrais bien “Heavy Petting Zoo” de NOFX qui a été un de mes premiers disques de punk rock. J’ai passé des aprèms entiers à jouer par dessus à l’époque.


Jules : Sans hésiter, “Everything Sucks” des Descendents , j’écoute ce disque depuis mes 17 ans et je m’en suis jamais lassé. J’ai même la pochette tatoué sur l'épaule , c’est dire à quel point ce groupe compte. Pour moi, c’est le mix parfait, Bill Stevenson à la batterie, des riffs de gratte implacables et le meilleur chanteur de la scène punkrock, j’ai nommé Milo Auckerman. Même si des albums comme “And Out Come The Wolves” de Rancid ou “Punk in drublic” de NoFX sont mes bibles du punk rock, “Everything Sucks” sera toujours mon numéro 1.






Le morceau qui t'a le plus touché ?


Romain Boule :Octobre” de Francis Cabrel. Que les personnes qui considèrent Francis Cabrel comme un énième chanteur de variété populaire écoutent cette chanson en boucle et viennent en discuter ensuite. Le patron des patrons. Vu 5 fois sur 4 tournées différentes.

Manu Panier: “Angelo” de Shai Maestro Trio. Mélodie naïve mais qui tape droit dans le mille pour moi.

Jules : C’est compliqué comme question … je me souviendrais toujours de cette interview de Frank Turner sur radio FMR dans l’émission No Control il y a pas mal d’années. On devait être une dizaine dans le studio, le mec a pris sa gratte et a joué “Worst things happen at sea “ (titre présent sur son 1er disque), mes poils ont tressailli comme jamais.

Mato : J’aurai du mal à dire un morceau qui m’a touché, mais qui me fait quelque chose c’est “The Sportsman Bar” de Nerf Herder. A chaque fois que je l’entends, j’ai envie de faire la fête.

Francis Cabrel
Shai Maestro Trio


Nerf Herder
Frank Turner



La plus belle pochette de disque ?


Mato : Quand j’étais ado, je n’avais pas une très grande culture punk rock et je ne savais jamais quoi acheter chez le disquaire, je faisais donc en fonction des pochettes que je trouvais jolies. J’avais acheté un peu au hasard “Tooth Smoke” de Brown Lobster Tank qui est en fait pas si joli que ça, mais que j’avais trouvé marrante car quand on la retourne, on se rend compte que la tête du personnage est en fait un menton. Déjà à l’époque, il m’en fallait peu pour me faire rire …


Romain Boule : J’évoquerais plutôt la pochette qui m’a le plus marqué. “Killers” d’Iron Maiden a donc sans nul doute occupé pas mal mon esprit en classe de CM2. Le Eddy avec sa machette ensanglantée m’a hanté ! Gloire à toi Derek Riggs !


Manu Panier : Les pochettes de Maiden me fascinaient pas mal quand j’étais gosse. Sinon sans être un fan absolu du groupe, je trouve que la cover de Retro Active de Def Leppard défonce, j’avais acheté le skeud rien que pour ça.

Jules : Dans les grands classiques, je possède dans ma modeste collection de vinyle , “St Peppers Lonely Heart Club Band” des Beatles. La pochette est géniale, c’est très chargé avec pleins de références, une sorte de “où est Charlie ?” avec Elvis , Maryline Monroe ou Laurence D’Arabie. Cette pochette raconte une histoire, c’est ce qui me plaît. Dans un genre différent mais tout aussi chargé, il y a Trashed de LagWagon en plus rock’n’roll...






Ton réalisateur préféré ?


Mato : J.J.Abrams, pour Alias, qui est la meilleure série de tous les temps <O>


Manu Panier: Robert Zemeckis

Jules : J’ai été très fan du monde de Tim Burton, son Batman a été mon premier coup de cœur cinématographique. J’ai vraiment aimé tous ses premiers films, mais j’avoue m'être lassé sur les derniers. J’ai vu Big Eyes, heureusement qu’il y avait Christophe Watlz sinon je serais sorti avant la fin.
Celui qui, par contre, ne m’a jamais déçu c’est Wes Anderson, j’ai pris une claque pour chacun de ses films.


Romain Boule : Richard Curtis sans hésiter. Le grand patron de la comédie romantique. Il anime mes dimanches après-midi depuis des années… “Love Actually” son chef d’œuvre ultime est dans mon Top 5 toutes catégories confondues.


Robert Zemeckis
JJ Abrams


Richard Curtis
Wes Anderson



Acteur et actrice préférés ?

Manu Panier: Zach Galifianakis m’a bien fait marrer, en dehors des Very Bad Trip, sinon je suis un peu amoureux d’Emma Stone.

Jules : Bill Murray, sans hésiter. Et à la question avec qui aimerais tu passer une soirée ce serait aussi Bill Murray !!!

Romain Boule : Ah je dois avouer que je m’incrusterais bien dans la conversation entre Bill Murray et Jules ! Sinon, je suis assez fan de Woody Harrelson (Defendor, Tueurs nés…) pour l’ensemble de sa carrière au cinéma. Coté télévision, ma palme d’or perso revient à Ricky Gervais pour ses performances dans Derek. Chez les actrices, la lutte est sans merci entre Ellen Page et Zooey Deschannel.

Emma Stone
Zach Galifianakis


Bill Murray

Ellen Page
Woody Harrelson



De quel film auriez-vous aimé faire la bande originale ?

Mato : J’aurais aimé dire L'Étrange Noël de Monsieur Jack ou une autre musique trop cool qu’a fait Danny Elfman, mais il ne faut pas se leurrer, j’aurais pas été capable de faire grand chose à par la musique d’une vidéo de skate des 90’s.

Manu Panier : Un americana bien satisfaisant comme le thème de la Dernière Croisade ou celui de Retour Vers Le Futur.

Jules : Je sais pas, par contre j’aurais kiffé faire des voix off pour la classe américaine ou un épisode de Papa Schulz.

Romain Boule : “Kids” de Larry Clark. Un film qui m’a énormément marqué dans ma période adolescente, Skateboard et punk rock mélo... Je me souviens d’avoir regretté une bande son qui n’était pas en totale adéquation avec mes goûts de l’époque… J’aurais fait moins bien dans tous les cas mais bon ...






Ton écrivain préféré ?

Mato : Je suis pas un grand lecteur de livre, ça fait même plusieurs années que j’en ai pas lu. A l’époque où j’en lisais, c’était Boris Vian que j’aimais beaucoup. Sinon je suis plus crédible pour parler BD, car j’en lis pas mal et mon auteur préféré est Emmanuel Civiello.

Manu Panier : Poe pour les classiques, sinon je collectionnais les Stephen King quand j’étais ado, et j’aime bien les relire.

Jules : Maupassant quand j’étais plus jeune. Le dernier que j’ai lu c’était “l’hygiène de l’assassin” d’Amelie Nothomb. Je ne lis plus de bd , j’adore un auteur Québecois Guy Delisle, Il raconte ses voyages en Corée du nord ou à Jérusalem ..
La dernière pépite BD que j’ai lu c’était une version de Pinocchio par Winshluss sorti chez les requins marteaux, c’est vraiment très drôle .


Romain Boule : Dan Fante ! J’ai lu 4 de ses livres d'affilée dernièrement. Le bougre nous a malheureusement quitté en fin d’année dernière. Entre récits d’alcooliques et poésies sauvages fortement influencés par la beat generation. Je vous conseille “Rien dans les poches” son premier roman.






Ton endroit (pays, ville ou lieu) préféré ?

Jules : La cote sauvage des Landes, des plages de sable fin à perte de vue et dès que je vois un pin ça me détend. J’y passais quasiment toutes mes vacances quand j’étais marmot. J’essaye d’y aller au moins une fois par an en “pèlerinage”.

Mato : Dans le camion orange de Charly Fiasco, à la place arrière droite. On peut y voir des paysages de tous types, une encoche dans le siège de devant t’offre deux possibilités pour y déposer tes pieds et ainsi te permettre d’avoir deux positions corporelles distinctes. Une première dite “droite” te permettra d’avoir une vision directe sur la route entre les deux appuis tête avant. La seconde, que l’on pourrait appeler “position de la table”, transforme ingénieusement vos cuisses en table, vous permettant ainsi de pouvoir confortablement lire, dessiner ou jouer à la console portative. Enfin, un espace à votre extrême droite vous permet de légèrement vous lever, vous permettant ainsi de vous dégourdir les jambes tout en profitant des discussions de la partie avant du camion.


Manu Panier: Une bergerie paumée en pleine forêt appartenant à des potes, pas d’eau, pas d'électricité, camembert dans la braise, de la balle. Sinon j’ai toujours ce fantasme naïf de la côte ouest des États Unis, sans y être jamais allé.

Romain Boule : J’adore particulièrement la place arrière droite du camion de Charly Fiasco. Tout porte malheureusement à croire qu’elle est souvent occupée.
Sinon, j’adore Carthagène des Indes et la Colombie en général. Je me vois bien passer mes vieux jours la bas….






La plus belle femme du monde (exceptée la tienne) ?


Mato : Maïté bien sur ! Pour ceux qui doute de son sex appeal, ça se passe par là : 



Jules : Je crois que Mato a déjà répondu a cette question

Romain Boule : Ma mère bien sûr !



Sport préféré ou sportif préféré ?

Jules : Eric Cantona

Mato : Manu Panier

Manu Panier : Pierre Gau du Toulouse Beer Pong Club a un sacré coup de poignet.

Romain Boule : Richard Virenque. J’ai du crier son prénom un nombre incalculable de fois, debout en slip, face au téléviseur familial. Il largement sa place ici. L’arrivée à Courchevel avec Jan Ullrich en 1997, je n’oublierai jamais.





Ton alcool de prédilection ?

Jules : Les bières à haut voltage et les vieux rhums

Manu Panier : Les single malt tourbés comme le Laphroaig. Sinon j’ai découvert une bière fumée que je trouve complètement ouf, au nom imprononçable, l’Aecht Schlenkerla Märzen.

Mato : Je connais pas cette bière, il faudra que j’essaie. C’est surtout la bière que j’apprécie et en ce moment ce sont les bières Trappistes que j’aime bien.

Romain Boule : J’aime bien les boissons anisées avec une préférence particulière pour le Ricard. Et puis, je me suis retrouvé à être bénévole pour l’Xtreme Fest l’été dernier. L’équipe de Pollux Asso a su me faire découvrir toutes les saveurs du Casanis. Plus léger, il est parfait pour les périodes estivale. Le Ricard est donc depuis relégué au second rang.



Si tu devais créer un groupe avec tes musiciens préférés (vivants ou pas) tu prendrais qui à quel instrument ?

Jules : 

Joe Strummer (chant, guitare )
Laura Jane Grace (guitare, chant )
Fabien Lefloch de Montagne Rouge (basse, éJignâts)
Vic Ruggiero (claviers, chœurs)

Manu Panier : Woah je sais pas trop… Sans doute un truc avec le Mark Hoppus du début des années 2000, il a l’air d’un type marrant.

Mato : Pas facile … J’ai toujours aimé le jeu de guitare de Olga de Toy Dolls mais au delà du niveau musical c’est quand même l’entente le plus important dans un groupe. Je préfère jouer avec des personnes qui n’ont pas un niveau de fou mais qui sont cools.

Romain Boule : 


Atom Willard (Batterie- Against Me, Rocket from the crypt),

Pete Steinkopf (Guitare - The Bouncing Souls)
Joe Strummer (Chant, Guitare)
Thibault Gillard (Basse, Not Scientists)




L’objet le plus inutile que tu possèdes ?


Romain Boule : J’ai deux albums de Tryo dans ma discothèque. J’essaye toujours de faire croire qu’ils sont arrivés là par hasard.

Manu Panier : l’année dernière j’ai acheté des pompes pour aller courir...

Mato : J’ai un chronomètre spécial pour le Rubik’s Cube qui n’a plus de piles depuis plusieurs années, il traîne chez moi, changeant de place de temps en temps, ça fait 3 fois que je lui rachète des piles et que je me trompe de taille.

Jules : J’en ai tellement que je pourrais pas répondre.












2 commentaires:

  1. Super interview ! On sait presque tout de vous !!! Merci Céline de Distorsion

    RépondreSupprimer
  2. Dédicace à Julien de Las Kademy : "toi seul tu sais"

    RépondreSupprimer

Votre avis :