jeudi 27 juillet 2017

PWR BTTM – Pageant



Malgré toutes les polémiques autour du groupe, j'ai décidé, en voyant l'album dans pas mal de boutiques, de poster quand même cette chronique telle que je l'avais écrite il y a quelques mois. Pour parler juste de musique.

Vous trouverez ici tout de même les liens vers l'affaire :



PWR BTTM – Pageant
Big Scary Monsters / Modulor
8/10

A la première écoute j’ai été surpris par le joyeux bazar musical offert par ce groupe au nom énigmatique. J’ai d’abord pensé aux Who sur le début de Silly, peut-être parce que le petit riff en fond fait énormément penser à Baba O’Riley. Answer my text me rappelle au bon souvenir de Weezer et puis LOL balance un folk aérien qui a tendance à s’énerver quelque peu, rappelant au passage un groupe comme Mohawk. Le point commun de tout ça est le goût des mélodies.

C’est donc un joyeux bordel qu’offre le duo new yorkais à la structure batterie et guitare qu’ils agrémentent de nombreuses autres sonorités. L’ensemble est incroyablement riche et varié, j’apprécie Won’t, belle ballade douloureuse à l’instar de Styrofoam ou le possédé Now Now bien plus rythmé.

Il y a aussi un coté pop indé bien rythmé avec le superbe titre Big Beautiful Day. Leurs références doivent surtout s’appuyer sur les 70’s, les Who certes mais aussi les débuts du garage ou tout simplement aussi le glam rock dont les deux membres s’inspirent visuellement.

L’ensemble nous fait voyager à travers différents pans de la musique indé. Un univers large mais imprégné d’émotions et de sonorités qui ne pourra laisser indifférent.

J. NeWSovski

Morceau préféré :                         Big Beautiful Day




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :