dimanche 18 septembre 2016

Mon Autre Groupe – Décadence (EP)



Mon Autre Groupe – Décadence (EP)
Guerilla Asso

Le retour de Mon Autre Groupe s’effectue avec une pochette qui reprend l’œuvre du Caravage Judith décapitant Olophème datant de 1598. C’est violent comme artwork mais c’est à l’image des 8 titres sauvagement exécutés par le groupe parisien.

Première des choses à savoir sur Mon Autre Groupe c’est qu’il est composé de Till (Guerilla Poubelle, Maladroit), Priscillien (The Helltons, Traverse, Sheldon Cooper’spot), Fanny (Veteran, Fanny DX) et Jérôme (M-Sixteen, Santa Cruz, Homeboys). On appelle ça un super-groupe. Le terme commence à me saouler alors je parlerai d’une réunion de potes qui jouent déjà dans des groupes super. D’ailleurs le nom Mon Autre Groupe est sur ce point excellemment bien trouvé.

Les 8 titres sont envoyés en 11 minutes ce qui laisse déjà présager que les ballades ne seront toujours pas au rendez-vous et effectivement dès Arraché on perçoit le gros défouloir qu’est Mon Autre Groupe, punk rapide façon Guerilla Poubelle et ses morceaux explosifs, Fanny s’arrache la voix, c’en est impressionnant. Ça enchaîne super rapidement et j’aime cette constante de terminer les morceaux de façon brutale.
Parfois les textes sont difficilement compréhensibles (vermine) et ont moins d’humour que ceux du premier album mais il n’en demeure pas moins une énorme détermination à balancer une quantité énorme d’énergie. Je parlais de la référence Intensity pour le précédent album et on peut dire que c’est toujours d’actualité avec un registre assez proche. Mention spéciale aussi au morceau L’ennui envoûtant à souhait qui sort du carcan habituel.

Décadence s’écoute en boucle et justifierait la présence de la touche Repeat de votre lecteur cd s’il était sorti sur ce format. Pour l’heure c’est vinyle et mp3.

On espère maintenant la grosse tournée qui va aller avec des dates partout dans des petits rades qui sentiront bon la transpi après le passage de l’ouragan.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :