lundi 6 juin 2016

Quentin de Fire At Will A-T'Il Bon Goût ?

Quentin est le chanteur de Fire At Will, l'un des groupes de hardcore punk les plus excitant de la scène française, il a aussi monté il y a quelques années Eternalis Records label hardcore au sens large. Il y a quelques semaines Life Goes On, le deuxième album du groupe est sorti. L'occasion de se pencher sur ses goûts 

Ton album culte ?
S’il ne devait en rester qu’un, ce serait « Behind Bars » d’88 Fingers Louie. Je suis tombé amoureux de ce groupe en 1996. A l’époque mes finances n’étaient pas bien élevées et comme tout ado je dépensais habilement l’argent de poche donné gracieusement par mes parents. Le prix d’un album était conséquent et les EP me frustraient. J’optais donc pour des compilations à moindre coût. Ce jour-là, j’arpentais les bacs de la FNAC en posant mes yeux sur la compilation « This Is Bad Taste - The Ultimate Punkparty ». Arrivé à la maison, cd inséré dans mon lecteur, le titre « I’ve Won » d’88 Fingers Louie m’a littéralement décroché le palpitant. Il y a des choses qui ne s’expliquent pas ; comme en amour, c’était un véritable coup de foudre !   




Le morceau qui t'a le plus touché ?
Across Five Years de Boysetsfire. Un morceau très mélancolique mais Nathan Gray sait raconter des histoires avec hargne et émotions… dans une période difficile de ma vie, cette chanson était comme un hymne à l’espoir.


La plus belle pochette de disque ?
Surement un côté mono maniac mais la pochette Behind Bars d’88 Fingers Louie. Il y a tout dedans, la patte artistique du dessinateur Coop, des références au punkrock de chez Hopless Records et l’univers gangster de la prohibition, univers que j’ai toujours apprécié !

Ton film préféré ?
N’en citer qu’un est trop difficile et réducteur, je prends donc la liberté de t’en citer 4… ça reste correct :)Alien, Batman le défi, Rocky, Teenage Mutant Ninja Turtle 2 “secret of the ooze” et The Goonies.Désolé mais il n’y a donc pas de films indépendants ou de cinéma d’auteurs… se sont des films simples, percutants et se référant à une belle période qu’était les années 80-90 où de ma vision d’enfant et d’adolescent, tout était nouveauté, découverte et émerveillement.




Acteur, actrice et réalisateur préférés ?
J’adore l’univers de Tim Burton et Ridley Scott. J’adore Nicolas Cage malgré les énormes bouses dans lesquelles il a joué mais je suis touché par son personnage et sa capacité à alterner des rôles antinomiques (notamment dans Lord of war).




Ton livre préféré ?
J’ai un livre de chevet qui est le « Manuel du guerrier de la lumière » de Paolo Coelho.« Les guerriers de la lumière se reconnaissent au premier regard. Ils sont au monde, ils font partie du monde. Souvent ils trouvent que leur vie n'a pas de sens. C'est pour cela qu'ils sont des guerriers de la lumière. Parce qu'ils s'interrogent. Parce qu'ils continuent de chercher un sens. Et ils finiront, par le trouver. » J’ai appelé mon chat Coelho pour la sagesse que ces animaux m’inspirent.



Ton endroit (pays, ville ou lieu) préféré ?
Toulouse et encore Toulouse ! Je suis amoureux de cette ville et c’est encore plus difficile aujourd’hui vivant à plus de 250kms de la ville rose ! C’est une ville dynamique, riche d’Histoire, culturellement développée et j’y ai vécu de merveilleux moments. Ma famille et mes amis y vivent. C’est un lieu emblématique pour toutes ces raisons.



Sport préféré ou sportif préféré ?
Le footballeur Sócrates (le frère de Rai, joueur emblématique du PSG). Je n’ai pas connu le joueur sur le terrain mais au travers d’un documentaire et il m’a inspiré beaucoup de respect. Il était titulaire d'un doctorat en médecine et c’était un joueur politiquement engagé pour la démocratie au Brésil. Il ne faut pas oublier qu’au début des années 80 la dictature était en place au Brésil. Mais de nombreuses actions initiées par Sócrates au travers de son club les Corinthians et l’équipe nationale du Brésil, la dictature ne pouvait rien faire pour s'opposer aux messages politiques des joueurs. Ils inscrivent d'ailleurs ostensiblement le mot « démocratie » sur leurs maillots. En 1983, Sócrates et ses co-équipiers ont profité de leur exposition médiatique pour déployer une banderole lors de la finale de la Coupe du Brésil :
 « Gagner ou perdre, mais toujours en démocratie »



Ton rituel avant concert ?
Je n’ai pas spécialement de rituel mais une tape sur les fesses de mes acolytes pour nous donner le modjo sur scène !



Avec quel artiste ou groupe le plus incongru aimerais tu faire un featuring avec Fire At Will ?
Faisons simple, j’étais fan des tortues ninjas (et je le suis toujours) et j’adorais Vanilla Ice. L’été de cette même année sortait le film Teenage Mutant Ninja Turtles 2 « Secret of the ooze » et ce film combinait ces images iconiques pendant 10 minutes dans le film ! J’ai donc toujours eu une affection particulière pour ce rappeur blanc qui à défaut de talent réel a le mérite de continuer d’exister et de faire ce qu’il aime. (nb : il assure d’ailleurs l’opening musical du dernier Tortues Ninja de Dave Green).  



Si tu devais créer un groupe avec tes musiciens préférés (vivants ou pas) tu prendrais qui à quel instrument ?
Si je devais créer un AllStar band :
Chant: Denis Buckley (88 Fingers Louie). Je lui laisserai la vedette 
Guitare: Dan "Mr. Precision" Wleklinski (88 Fingers Louie)
Guitare: Aaron Dalbec (Bane)
Basse: Mat Riddle (No use for a name)
Batterie: Jordan Burns (Strung Out)








L’objet le plus inutile que tu possèdes ?

Une metalplate du chevalier Pégase dans Saint Seiya qui ne se pose nulle part et n’a aucune utilité concrète! Je suis juste un fan de Saint Seiya et un gros collectionneur de Myth Cloth et la gamme metalplate n’a jamais eu de sens pour moi.   







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :