lundi 8 octobre 2018

MOVING THE MESS – High Wired




MOVING THE MESS – High Wired

8.5/10

Quand Party Remote Control entame ses premières notes, que la voix arrive et que l’énergie commence à se dégager il y a une odeur de Fugazi qui s’installe, avec ce point commun pour les mélodies, le chant brut et les guitares ciselées. French Moon German Sun tempère plus les choses avec davantage de mélodies et un ton moins râpeux.


Moving The Mess propose ainsi des choses vraiment intéressantes avec un air qui rappelle d’autres groupes, et, en y regardant de plus près il se trouve qu’on y retrouve Bruno qui jouait avant dans RAVI et INTERIOR QUEER (quel sacré groupe !). Clairement, il a su exporter sa touche et s’entourer des musiciens allemands hyper efficaces. Alors effectivement on ressent RAVI, le chant y est pour beaucoup et on nage dans les mêmes eaux, mais comme Ravi c’était vraiment top ça fait du bien d’en retrouver des bribes.

Pour clarifier tout ça, Moving The Mess est un groupe allemand basé sur Berlin avec donc Bruno mais aussi des locaux qui jouaient dans Set It Right et Melloy. Moving sait parfaitement varier les ambiances entre des titres rythmés (High Wired) et de la douceur (Into The Never) en gardant comme ligne conductrice de belles mélodies d’indie punk que ne renieraient pas la vieille vague émo (Connotations et Plans avec leurs faux air des premiers Get Up Kids). Perso j’adore notamment les changements de rythmes et le son des guitares.


Il n’y a pas grand-chose à rajouter hormis que c’est un groupe qui se déguste avec de super morceaux et un bon esprit alors foncez y jeter une oreille !


J. NeWSovski

Morceau préféré :                  Party Remote Control                







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :