dimanche 21 mai 2017

QUITTERS – Goodnight memories



QUITTERS – Goodnight memories
Inhumano Records / Deux pieds deux dents / Dingleberry records / Bad Mood Asso / Tim Tam Records / Never Trust An Asshole
9/10

Retour en force des Montpelliérains après un superbe premier EP et une tournée monstrueuse qu’il les a envoyés un peu partout en Europe jusqu’au fin fond du Chili.

Avec un artwork tout mignon qui laisse entrevoir le côté évidemment sympathique du groupe, Quitters sort ici son premier album.

Après une petite intro (sweet memories) qui sert à se placer dans le contexte, Why Should We Burn Our Lifes se révèle être un sacré bon morceau, efficace, mélodique et inventif. Les références se bousculent et je pense assez rapidement à Heavy Heart pour le même goût des mélodies et force est de constater que le groupe semble prendre le même chemin car après un premier EP sympa les deux groupes ont sorti un album fort et riche. Oui les dix titres de Goodnight Memories sont tous bons et il est difficile de ne pas se laisser prendre dans les filets de The Brighter shades of time et ses petits riffs de guitares bien accrocheurs ou encore la douceur aérienne de Harsh Memories qui joue l’interlude en milieu d’album.

Mention spéciale à Burn Burn et ses passages de chants variés qui apportent une cassure et rappelle aux bons souvenirs de certains groupes floridiens ou encore Misery nerveux qui rappelle aussi que le batteur assure quand même sacrément bien derrière.

Dans une scène française très riche en punkrock indie, Quitters s’installe déjà dans les premiers rangs grâce à ce premier album bourré de qualités

J. NeWSovski

Morceau préféré :                         The brighter shades of time





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :