mercredi 27 mai 2015

Nothing Lasts - s/t



Nothing Lasts - s/t
Autoproduction
7.5/10
Il y a des noms qui laissent planer le mystère sur le groupe qu'ils cachent. Nothing Lasts sonne comme un groupe de Hardcore ou de punk et c'est ce qu'il est, par contre le choix de ce nom laisse plusieurs possibilité soit sur la durée de vie du groupe ce qui serait dommage soit sur la durée des chansons. Ce serait dommage, à l'écoute de ce premier album de ne pas voir le groupe perdurer.

Toujours est il que les titres, de toute façon, ne durent pas longtemps  (autour des deux minutes ce qui est quand même raisonnable) et Nothing Lasts dégage une énergie brute et communicative qui n'est pas sans rappeler bon nombre de groupes français tels FTX, Revive ou même parfois aussi Wank For Peace. Nothing Lasts a une structure à la base très punk à laquelle s'ajoute un chant crié assez Old School qui me rappelle un peu Fast Times. C'est assez amusant d'ailleurs car en prêtant bien l'oreille on se rend vite compte qu'il s'agit d'une chanteuse et elle envoie sacrément le boulard. On retrouve de bons morceaux et j'apprécie particulièrement Diamonds and Skulls et No time to lose. Les plans guitares sont souvent bien sentis et même si l'ensemble n'est pas vraiment très original il n'en demeure pas moins que Nothing Lasts fait le boulot qu'on demande à un groupe de ce style. A noter aussi le morceau Plague qui termine l'album qui révèle un visage plus aérien dans sa longue

Et pour emballer ces 10 titres une magnifique pochette signée par Tony Da Rocha que l'on peut retrouver aussi en sérigraphie sur les t-shirts du groupe.

Nothing Lasts, qui vient de Limoges, signe un premier album prometteur plein d'énergie qui laisse entrevoir de bons moments en concert.
Cet album est en téléchargement gratuit sur leur bandcamp ce serait dommage de s'en priver.

Morceau préféré :  Plague





1 commentaire:

Votre avis :