vendredi 22 mai 2015

Demon Vendetta – Vigilante Surf



Demon Vendetta – Vigilante Surf
Impossible Rds – AMT records
8.5/10
On retrouve l’omniprésent Nasty Samy (Hellbats, BZP, Second Rate, Teenage Renegade…) toujours aux commandes de Demon Vendetta qui signe ici son deuxième album. Le groupe joue du Surf, un style particulier que j’aime beaucoup voir en live (ah les Bikini Men... la grande classe !!) mais un peu moins à écouter sur platine dans le canapé du salon, quoique le climat ajuste parfois cette variable.

Ce style est très codé et peu de groupes s’en échappent mais Demon Vendetta apporte sa touche et notamment l’univers de Nasty Samy déjà aperçu dans chacun de ses groupes. De par l’intro et les samples présents dans l’album mais aussi le climat général qui rappelle fortement The Black Zombie Procession. Musicalement j’apprécie beaucoup les premiers titres Real Surfers wear black et Shock Waves efficaces et entraînants. L'avant dernier morceau Fear of a surf Planet se révèle surprenant avec une atmosphère totalement différente et des sonorités inhabituelles, l'apport de machines rompt cette fois-ci totalement avec les codes  j’en suis bien moins fan. Cependant dans le registre du mixage de style Jaguar God se révèle être un excellent morceau qui conjugue l'esprit surf avec un son horror punk. Une totale réussite.

Cette pochette me rappelle les grandes heures des années 80 avec des films de séries B et même quelques couvertures de jeux vidéos de type Double Dragon. A noter tout de même que le groupe est formé par des membres d’Hawaii Samourai, Jack And The Bearded Fishermen et donc Black Zombie Procession, Hellbats et autres Second Rate soit une belle brochette de mecs qui ont, en dehors de la bouteille, pignon sur rue.

Vigilante Surf est un bon album de surf qui dénote des productions traditionnelles du style en se mixant avec l’atmosphère horreur / série B pour proposer un ensemble ultra plaisant. On regrettera peut être la durée un peu courte et un avant dernier morceau trop complexe.

Mon morceau préféré : Jaguar God











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :