samedi 12 octobre 2013

One Burning Match – s/t





One Burning Match – s/t
Histrion records
9/10
Sans connaître le style ni le passé des membres du groupe je me suis jeté dans l’écoute de leur premier album. Et après une très belle petite introduction j’espérais profondément que le groupe n’enchaîne pas avec du punkrock mélodique en pouca-pouca trop léger pour assumer la mise en condition du premier sample. « One Burning Match », le premier vrai morceau, qui prend donc son nom au groupe et le redonne à l’album,  balance rapidement un hardcore violent mais non dénué de mélodies à la façon de Nine Eleven. On sent rapidement que les quatre membres du groupe aiment amener et poser une atmosphère. Bien évidemment je pense assez rapidement à d’autres groupes que ce soit Comeback Kid, parfois même Raised Fist et Kickback assez souvent… Bien entendu pour ces deux derniers le point commun que je retrouve est lorsqu’ils posent des morceaux plus lents, plus atmosphériques, plus métal. Mais les clermontois ont cette qualité de posséder une identité qui leur est propre avec cette alternance des chants, ces interludes en samples et cette ambiance assez sombre.
« Autumn will be black » et sa montée, son chant crié me rappelle vraiment le coté mélodique de Kickback, les voix se rapprochent et surtout j’entrevois un peu cet univers qu’on retrouvait dans l’excellent EP des Parisiens, les 150 passions meurtrières. « rain in blood » est violent à souhait et meramène dans l’univers des Tourangeaux de Nine Eleven, un groupe que je trouve très proche, de par leur technicité, l’ambiance qu’ils imposent et surtout leur registre.
Le son est très bon et lourd à souhait, c’est Laurent Saussol qui s’en est chargé, lui qui s’était déjà chargé d’un album de Radio Maquis par le passé. Je dis déjà car One Burning Match est composé de deux ex-membres du groupe cité précédemment, perso j’avais du en  entendre des morceaux mais je n’avais jamais accroché plus que ça. Au passage l’album a été mixé par Andrew Schneider qui a déjà bossé sur des Cave-In, Unsane, Converge. Et pour finir j’apprécie aussi la pochette sobre mais explicite compte tenu du contenu et du nom du groupe…

One Burning Match est donc une sacré découverte à qui je prédis un bel avenir, que ce soit en France mais aussi à l’international où ce genre de groupe est très apprécié chez nos voisins européens. Je vais aussi jeter régulièrement un œil sur leurs dates de concerts car j’imagine parfaitement la qualité que peuvent avoir leurs sets.

3 titres à découvrir: autumn will be black ; one burning match ; on a drip
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :