mercredi 29 mai 2013

Daria - Red Red



Daria - Red Red
yotanka

7/10
Je me rappelle avoir découvert Daria avec leur premier album Silencer. Avec un nom comme celui-ci je faisais immédiatement référence à ce personnage de dessin animé qui tenait tête aux Beavis and Butthead. Et puis ce son m’avait surpris. Brut, lourd mais mélodique.

Aujourd’hui un peu par hasard et pour avoir croisé un de ses membres en concert je me rends compte que j’ai raté leur 3ème album l’an passé. Je l’ai choppé en CD et j’ai donc raté la belle édition vinyle éditée par le label local mais néanmoins très méticuleux Des Ciseaux et Une Photocopieuse. Ceci dit l’artwork est joli et très soigné et permet d’oublier celui d’Open Fire pour le moins raté.

Daria est difficile à qualifier et à ranger. Mélodique mais avec un gros son tout en jouant un truc bien indé. Ça sonne parfois comme du Fugazi ou plus largement comme certains groupes de Jade Tree, plus près de chez nous et plus près de chez eux je pense à certains titres des Thugs aussi. Rythmiquement c’est costaud et le chant est plaisant, certains morceaux son vraiment très bons : « Last Page » avec de superbes lignes mélodiques au chant et une basse tout en rondeur et « we are what we aren’t » ou « The Sinner » aux refrains accrocheurs.

Même si je ne le trouve pas excellent et que je n’y retournerai pas tous les jours ce 3ème album continue d’imposer les angevins sur la scène nationale et aussi au-delà de nos frontières puisque le groupe a notamment fait une tournée aux Etats-Unis ou en Allemagne. Reste que Red Red est un album puissant et mélodique à la fois, peut être trop linéaire et manquant de titres vraiment forts pour cartonner pleinement à mon goût mais ce sera pour le prochain…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :