vendredi 24 mai 2013

Interview - Fifou alias Mr FiFi

Écartons nous un peux de ceux qui tiennent les guitares et hurlent dans les micros pour faire un petit focus sur un personnage de l'ombre qui tient son appareil photo comme une six cordes et nous délecte de superbes images, de bons petits clips et de docus intrusifs. Apprenons en plus sur FiFou



   Fifou peux-tu te présenter ?
Salut ! 
Je suis donc Fifou, ou Mr Fifi (ça dépend à qui je parle, mon vrai surnom est Fifi mais le surnom Fifou m'a été imposé par la suite, merci Guerilla Poubelle, haha).
Je fais des vidéos (réaliser, filmer, monter, je fais tout par moi même, sauf cas exceptionnels) et des photos pour divers groupes de musique. J'ai réalisé pas mal de clips pour différents groupes tel qu'Uncommonmenfrommars, Guerilla Poubelle, Nine eleven, P.O.Box, Coquettish, Fanny.dx ou encore Birds In Row.
Mais ce que j'aime par dessus tout, c'est le documentaire, partir sur la route avec des groupes, filmer ce qui se passe, et en sortir quelque chose ! 
Ca a déjà donné deux documentaires : "Ceci n'est pas une fiction" avec Guerilla Poubelle, et "Detour(s)" avec P.O.Box.

Mr FiFi




   Quand as-tu commencé la photographie ? Et as-tu commencé par les concerts ?
J'ai commencé en 2005 si je me souviens bien, et ça a été avec les photos de concerts.


   Es tu autodidacte ou as-tu pris des cours ?
        Pour la vidéo, j'ai fait une école d'audiovisuel sur Paris pendant 2 ans. Mais au lycée déjà je montais des vidéos avec les moyens du bord, deux magnétoscopes, K7 VHS, et c'est parti !
Pour la photo, en fait à la base je n'en avais absolument jamais fait, et je n'y connaissais rien du tout. C'est au moment où je tournais avec Guerilla Poubelle pour réaliser mon premier documentaire "Ceci n'est pas une fiction", que tout a commencé. 
Le groupe était assez "gros" à cette période, ils ramenaient énormément de monde aux concerts, aux festivals, on leur demandait souvent des photos pour divers magazines tel que Rock Sound ou Punk Rawk. Les gars me disaient que ça serait cool si je faisais aussi des photos (photos de presse, concert…), du coup j'ai investi dans mon premier appareil photo. J'ai appris sur le tas, en feuilletant la notice et en bidouillant les réglages de mon appareil, jusqu'à ce que le résultat me plaise !

   Quel matériel utilises-tu ?
Mon premier appareil était un Canon EOS 350D avec un objectif Canon 10-22mm f/2.8. 
En 2011, ma caméra était devenue obsolète et il me fallait du nouveau matos pour filmer. Du coup j'ai investi non pas dans une nouvelle caméra mais un nouvel appareil photo, le Canon EOS 5D Mark II avec un objectif Canon 24-70mm f/2.8.
Cet appareil fait aussi de la vidéo, de très bonne qualité d'ailleurs (il est utilisé pour le cinéma !), c'était le meilleur compromis qualité/pratique/prix pour moi.
Malheureusement ça reste encore assez cher et il me manque un objectif (l'ancien n'était pas compatible avec cet appareil) pour faire le style de photo que j'aime faire.


   As-tu travaillé ou travailles tu avec de l’argentique ?

Je n'ai jamais touché à l'argentique, et je pense que je serais très nul avec ! Je ne suis pas un vrai photographe ! Je ne regarde même pas dans le viseur lorsque je prends mes photos ! Les photographes professionnels que je croise sur les concerts doivent certainement me prendre pour un petit branleur haha. 

   Qu’est ce qu’une bonne photo pour toi ?
Difficile comme question ! Pour moi la technique n'est pas primordiale, si la photo est floue, mais qu'elle dégage l'ambiance du concert, le dynamisme du groupe, c'est tout bon.
C'est assez dur à expliquer mais je n'aime pas trop les photos "figées", j'ai besoin de ressentir les mouvements, l'émotion que dégagent les groupes. 



Defeater



  T’arrives t’il d’aller à un concert sans ton appareil ?
Avant j'avais du mal à ne pas aller à un concert sans mais dernièrement j'ai su réussir à m'en détacher un peu, d'une part parce que, comme je le disais, l'objectif que j'ai actuellement n'est pas adapté pour mon style de photos (je l'ai plus choisi pour la vidéo, qui est ma première passion) et que je n'ai pas l'argent pour en prendre un de plus. 
D'autre part, trier, mettre ton petit logo sur chaque photo, la compresser pour le web, et mettre en ligne tout ça, ça prend un temps fou ! Et j'ai malheureusement de moins en moins de temps...

  Est-ce plus facile de shooter un groupe que tu connais ?
Il est plus facile de prendre en photo un groupe que tu as déjà vu en concert une ou deux fois oui. Ca te permet de voir leur façon de bouger sur scène pour la prochaine fois.
Pour les groupes avec qui je suis parti en tournée, c'était d'autant plus facile ! Tu finis par connaître les morceaux, la setlist, et les mecs par cœur. 
Avec Guerilla Poubelle par exemple, je sais que sur tel passage de tel morceau, Till va sauter avec sa guitare à un moment ou un autre. Connaissant sa façon de bouger, je sais que lorsqu'il se positionne d'une certaine façon, il s'apprête à sauter. Et là, je n'ai plus qu'à appuyer sur le déclencheur ! C'était même devenu un petit jeu à la fin, il faisait semblant pour me tendre des pièges !

Mais le groupe ne fait pas forcément tout dans une photo, le public est important lui aussi. C'est pour ça que je déteste prendre des photos sur des grosses scènes avec des saloperies de barrières de sécurité. Je suis tellement plus à l'aise avec le public collé au groupe ! Ca a quand même plus de gueule non ? 
J'ai une photo de Converge qui illustre très bien le fait que le public est important (même si la scène est grosse…), C'était à Genève. Un mec, paraplégique visiblement, s'est fait porter par le public. Le voilà sur scène, dans son fauteuil roulant, il était tellement heureux d'être là qu'il a slammé, portant son fauteuil à bout de bras. Par chance, j'étais là au bon moment et j'ai pu immortaliser ce moment. 
La qualité de ma photo est dégueulasse, trop sombre, un peu floue, avec du grain, mais le moment était tellement dingue que c'est vraiment un souvenir et une image marquante.



Converge


  Quel groupe rêves-tu de photographier ?
Je n'ai pas forcément de groupe que je rêve de photographier en particulier. 
Dernièrement j'ai pu photographier Converge et Touché Amoré, et je n'en ai pas sorti grand chose (à part la photo du mec et son fauteuil !), du coup j'aimerai bien avoir ma revanche ! Le bassiste de Converge est fou sur scène, il faut que je réussisse à l'avoir !


  Tu réalises des clips, est-ce toi qui amène tes idées ou est ce le groupe qui impose ?
Les clips que j'ai réalisés ne sont pas scénarisés, la plupart sont des clips à base de vidéos de concert, ou des clips du groupe qui joue. J'essaie juste d'apporter une touche, une identité visuelle à ce que je réalise par rapport au groupe pour qui je bosse
Pour le dernier clip de Guerilla Poubelle "Marx et l'histoire" par contre, les gars m'ont proposé ce qu'ils voulaient faire et on a roulé comme ça. Ensuite pour le montage, ils m'ont laissé carte blanche.
Pour celui de Birds In Row "Pilori", je me suis pointé pendant l'enregistrement de l'album au studio d'Amaury Sauvé à Laval, et je me suis mis à filmer tout ce qui me passait par la tête, j'ai testé des trucs, fait des travelling avec des skateboards pour m'amuser, puis j'en ai fait un clip. Le premier montage manquait d'un truc, on était trop "enfermé". Les gars m'ont proposé de filmer quelques images en plus, en extérieur, et ça l'a fait, tout s'est joué au montage et sur la retouche d'image, car on voulait avoir quelque chose de visuellement "délavé".

Pour résumer, le groupe, comme moi, apportons nos idées. On en parle, puis on voit ce qui va fonctionner ou pas.


Birds in Row - Pilori


  Tu pars souvent avec les groupes, comment se passent les tournées en te que photographe?
En réalité je pars en tournée en tant que vidéaste, les photos c'est juste un bonus qui va avec ! 
Je ne pars qu'avec des potes donc ça ne peut que bien se passer ! 
Mon rôle est de filmer ce qu'il se passe, c'est à dire la route (le camion est certainement l'endroit où l'on passe le plus de temps lors d'une tournée, surtout dans les pays de l'Est quand on peut se faire jusqu'à 40 heures de route entre deux salles de concert dont 8 heures, voir plus, de douanes), les galères (panne de camion, problèmes d'ampli, problèmes aux douanes, etc…), les prises de tête, les rencontres, les gars qui dorment (ça m'arrive de me réveiller avant eux le matin pour les filmer en train de dormir !), les balances, les concerts, les afters, enfin tout quoi, tout ce qui me parait intéressant à montrer.
J'ai de temps en temps droit à quelques remarques sur le ton de la taquinerie du style "arrête de filmer", ou exactement le contraire "T'es venu là pour te la couler douce ou quoi ? Fais ton boulot merde !". Mais au final, on se marre bien !

Le plus sympa est lorsque tu découvres de nouveaux pays, c'est un peu l'aventure. 
Le premier gros voyage pour une tournée (en dehors de la France et les pays limitrophes), ça a été le Japon avec Guerilla Poubelle en 2006, la grosse claque dès le début ! 
Les pays de l'Est, l'Ukraine, la Russie, c'est vraiment dingue aussi.

Birds In Row

  Bosses-tu à coté ? Dans quoi ?
Je suis intermittent du spectacle et je travaille principalement en tant que monteur vidéo pour le journal d'une chaine de télé nationale.

  As-tu des photographes ou des réalisateurs de clips qui t’influencent ? Des modèles ?
Un photographe m'a influencé oui, c'est Fred Loridant http://www.photorock.com/ (qui nous a malheureusement quitté…). J'aimais énormément ses photos au grand angle. Je l'avais donc contacté par mail pour savoir quel objectif il utilisait, il m'avait répondu et je me suis retrouvé à acheter le même que lui.
Mais comme j'étais nul, je n'arrivais pas trouver les réglages pour l'utiliser correctement. J'avais donc contacté Fred à nouveau pour lui demander conseil. Et grâce à lui, j'ai enfin pu réussir à faire quelque chose de bien pour finir par avoir ma propre identité visuelle.

Pour les réalisateurs de clips par contre… Je ne regarde quasiment jamais de clip… Je me suis pris un petit coup de vieux avec le clip de The Brutal Deceiver "We are legion" , je devais bosser dessus et co-réaliser mais les plannings ne collaient pas, le tournage était prévu au moment où j'étais sur une tournée avec Birds In Row. Mais franchement, je ne vois pas en quoi j'aurai pu aider vu la qualité du clip.

  Quand sont tes prochaines expos ? Vends-tu tes photos en ligne ? Et as-tu en projet de sortir un livre de tes photos (question bien complète !!)
J'ai fait une expo il y a deux semaines à Joué les Tours sur un festival organisé par les copains de Goat Cheese. Je vends mes photos lors des expos en général mais si il y a des intéressés, ils peuvent me contacter sans problème, j'ai pas mal de stock qui traine pour mes expos haha.

Pas de projet pour sortir un livre de mes photos non, et pas l'argent non plus hahaha. Mais si un éditeur est tenté pour se lancer avec moi dans un projet comme celui là, pourquoi pas !
Je suis par contre sur un gros projet de documentaire avec Birds In Row. On est juste sur le début, mais je suis très enthousiaste sur ce que ça pourrait donner !


Guerilla Poubelle

Coquettish  - sadness & tears

Le documentaire  - Ceci n'est pas une fiction sur la tournée des Guerilla Poubelle au Japon




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :