mardi 7 août 2018

TRAVERSE – S/t



TRAVERSE – S/t
Autoproduction
9/10

Encore un groupe qui a pas mal fait parler de lui depuis la sortie de son premier EP Winter song from summer bruises il y a deux ans, d’une part parce que cet EP était super bon mais aussi parce que le groupe aligne les concerts depuis et assure à max sur scène.

Le groupe emmené par Priscillien (Sheldon Cooper’spot, Mon Autre Groupe, The Helltons…) a su parfaire sa base punkrock pour y ajouter une dose d’indie-rock, tendance en ce moment mais ici, parfaitement maîtrisée.

Ainsi par cet album je les rapproche de deux groupes, les Quitters, dont je suis un grand fan et surtout Heavy Heart, la référence actuelle en France, avec lesquels ils partagent cette facilité à composer des belles mélodies (Meridians) tout en diffusant une énergie positive.


Difficile de trouver à redire de ces 11 titres, on connaissait déjà Firestarter par son clip et c’est clairement un des meilleurs morceaux de l’album tout comme Asymptotes qui lui succède. Il dégage une énergie et une maîtrise des riffs accrocheurs à la Wank For Peace tout en étant plus punkrock et plus mélo. Un grand morceau qui va faire son effet en concert.
Les Parisiens savent ralentir, apporter de la douceur (Future Ghost) et lorsque le groupe se décide à chanter en français, sur La forme d’une ville, ça passe aussi à merveille. Chaque titre possède sa propre personnalité et c’est cette variété qui fait qu’à aucun moment on ne se lasse de cet album.


Alors avec ce premier album Traverse fait presque un sans-faute, que ce soit au niveau de l’artwork très réussi mais aussi dans l’accroche musicale. On tient là un super groupe.

J. NeWSovski

Morceau préféré :                                   Asymptotes








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :