mardi 24 janvier 2017

POESIE ZERO– S/t



POESIE ZERO– S/t
8/10

Poésie Zéro aime bien se foutre de la gueule des gens, il faut rentrer dans le délire, le prendre au second degré et là c’est vraiment sympa. En tout cas c’était le cas pour les deux premiers albums, et pour communiquer à leur manière je dirais que leur précédent et 3ème opus « 2TAIT UNE GROSSE MERDE » ou plus subtilement pas ultra intéressant.

Donc pas d’attente particulière autour de ce quatrième. C’est pourtant une petite surprise que de prendre plaisir à l’écouter et de rapidement se voir hanter par certains morceaux comme L4ANARCHIE, HOOLIGAN ou IL FAUT VOLER qui se retiennent à une vitesse extraordinaire, sont catchy à souhait et au final d’une efficacité géniale. J’apprécie aussi ces jolis textes plein de bon sens comme sur INVICIBLE, « plus besoin de faire d’efforts avec une batte à la main… » les réflexions sur la scène des années 90 sur PLUS PERSONNE N42COUTE DE SKA les petites piques pleines de venin sur PHOTOGRAPHE DE CONCERT et ROCK N FOLK.

Poésie Zéro ne se fout pas trop de notre gueule puisque c’est pas moins de seize morceaux qui sont empaquetés derrière la traditionnelle pochette colorée et hormis quelques titres foireux souvent en raison des arrangements Photographe de concert par exemple ou FLINGUE DROGUE THUNE qui permet de tester rapidement la touche suivante du lecteur. La petite reprise de Renaud, TOUJOURS OI, pour toujours debout, vaut sa petite écoute.

Très sympa, cet album des irrévérencieux Poésie Zéro nous réconcilie avec le combo parisien. Des titres punkrock de qualité, bien mélodiques et accrocheurs et un second degré qui fait sourire à chaque morceau.
  
Meilleur titre :                         Il faut voler


A classer entre Guerilla Poubelle et Didier Super (ce qui laisse de la place...)

https://www.facebook.com/poesiezero/

J. NeWSovski



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :