mercredi 3 juin 2015

The Rebel Assholes - Follow The Line (ep)



The Rebel Assholes - Follow The Line (ep)
Kicking Records / Mighty Worm

Je crois pouvoir annoncer que The Rebel Assholes a franchi une étape ces dernières années et ce à force de tournées, de concerts endiablés mais aussi de titres et d'albums réussis.

Un packaging impeccable avec un artwork juste superbe révèle les deux galettes. J'adore cette pochette, la typo est bien choisie et j'adore ce style quelque peu asiatico-communo-soviétique.A l'intérieur un cd contenant le court EP Follow The Line et le dvd de la tournée asiatique.

Je vais tiquer sur le fait de proposer un si bel objet et de ne mettre qu'un EP dedans... un album ça aurait été classe ou alors poser quelques titres live de la tournée ou d'autres reprises à la fin du EP histoire d'étoffer la bête... Mais bon le principal c'est de se faire plaisir à l'écoute.

Je vais juste chroniquer ici le EP, j'essaierai de revenir sur le DVD bientôt.

Parmi les 8 titres Road sweet road est le morceau que j'attendais de la part du groupe, un titre catchy au refrain ravageur, une fois écouté il reste à jamais dans la tête. Pour sûr que ce sera le morceau phare du groupe. Il me fait penser à certains titres de Dead End, un peu plus lent que les alsaciens mais tout aussi accrocheur. L'intro est d'ailleurs parfaite pour lancer le morceau. Follow The Line me fait directement penser aux Flying Donuts de par son titre (le premier album) et sa structure. Pour conclure le groupe s'attaque à un monument des Burning Heads : Hey You. Ce titre qui finit les concerts des Orléanais, vous savez le moment où Pierre pose sa gratte pour prendre le micro, enrouler le câble autour de son bras et finir accroupi sur le bord de la scène. Le titre apparaît aussi sur le tribute au premier opus des Burning et il est très bien repris même si, en toute objectivité, la voix de Pierre rend tout de même mieux. C'est amusant de voir que Pierre apparaissait sur le premier album des TRA.
Mais ce que je craignais est hélas arrivé : cet EP est nettement trop court...


The Rebel Assholes me fait penser à nos feux Homeboys que l'on aurait mixé avec les Flying Donuts et Dead End et ce nouvel EP est très bon. Mis en avant par le titre Road sweet road, il regorge de morceaux plaisants et accrocheurs. Bref indispensable pour un groupe devenu désormais incontournable de la nouvelle scène punkrock française.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :