samedi 4 avril 2015

Baby Chaos - skulls skulls skulls show me the glory



Baby Chaos - skulls skulls skulls show me the glory
Kicking Records / Three Hands rds
9.5/10
Quelles surprises en découvrant cet album. La toute première c'est de voir que Baby Chaos est toujours en vie et pas uniquement pour tourner mais pour aussi sortir de nouveaux titres et notamment cet album. La seconde surprise c'est de les voir sur Kicking Records, un véritable coup de maître de la part de M. Cu après les albums de Cooper, de GAS Drummers et des $heriffs. J'ai en mémoire l'image d'un groupe pas loin d'être culte dans les années 90 en pleine effervescence de la scène indé. Un groupe qui n'est pas loin d'avoir porté les lettres de noblesse d'une power pop noisy.
L'artwork est sobre, singulier et reste bien ancré en tête. Dans quelques temps on l’appellera très certainement à l'album à la tête d'aigle. Titre énigmatique.
Après une courte introduction efficace commencent les choses sérieuses avec You can't shut us up qui envoie direct. C'est efficace et précis mais je ne suis pas très fan de l'effet apporté à la voix, c'est d'ailleurs en général très souvent le cas, je ne trouve pas que les effets sur le chant apportent quelque chose c'est plutôt histoire de masquer. Toujours est-il qu'en feuilletant le livret je tombe sur une troisième surprise avec la présence d'Olivier Portnoi (Dead Pop Club / Maladroit) qui vient se greffer aux chœurs. Honnêtement je ne l'ai pas reconnu et même en le sachant je ne le reconnais toujours pas. Je le savais fan du groupe depuis des lustres et sa présence sur cet album doit le ravir et si ma mémoire est bonne c'est Chris Gordon qui avait enregistré Homerage des DPC. Toujours est-il que ce morceau est rapide et énervé mais ne me convainc pas totalement, au final il n'est pas représentatif de l'album.

Les choses plus intéressantes à mon goût comment avec le deuxième titre Black Birds  Chris Gordon pose sa voix extraordinaire et pure. Le sens de la mélodie du groupe est impressionnant et c'est ce qui fait son charme premier, définitivement britannique. S'en suit une série de titres imparables Have faith in yourself où la partie avec le chant des enfants est géniale. The Whispering of giants, très mélodique met en avant le chant de Chris Gordon, qui sur certains passages me rappelle Against Me ! époque Transgender Dysphoria Blues avec une rythmique originale. PPP Peaches est mon titre préféré par le dynamisme et la fraîcheur qu'il apporte et ses montés si bien amenées.
La suite est peut être moins flamboyante mais les mélodies sont toujours aussi magiques, quelques titres qui, sur la fin, ne sont plus aussi efficace il n'en demeure pas moins que ce Skulls est un excellent album, certainement l'un des tous meilleurs de l'année. 

Baby Chaos est bel et bien de retour, il faudra donc surveiller de très près les tournées à venir et se délecter en attendant de ces 11 titres.


Mon morceau préféré :      PPP Peaches




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :