vendredi 16 janvier 2015

Atlas Losing Grip - currents


Atlas Losing Grip - currents
Cargo Records
9/10
Atlas Losing Grip est un groupe suédois formé il y a 10 ans tout juste et qui a vu en 2009 Rodrigo Alfaro des Satanic Surfers, Intensity et Venerea rejoindre sa troupe au chant et l'a, par la même occasion, mis dans les lumières de notre chère scène européenne. Le groupe a par la suite sorti un ep et un deuxième album (le premier étant sorti en 2007), tous les deux très bons.

Cet album sort en même temps que l'annonce du départ de Rodrigo du groupe pour des raisons de divergences musicales,  ce dernier est reparti depuis sur la reformation des Satanic qui devrait illuminer notre printemps et notre été...
Le groupe s'est retrouvé un chanteur dans la foulée et se lance tout de même dans une grosse tournée pour défendre Currents.

Derrière une intro métal que n'aurait pas renié Metallica se cache ce troisième album. Il a quelque chose de très déroutant dès le début : sa durée de 66 minutes. C'est plutôt rare dans le punkrock mélodique surtout pour "seulement" 14 titres, plus de la moitié dépasse les 4 minutes et le dernier culmine à 11.
Revenons à notre premier titre Sinking Ship qui continue de surprendre avec une batterie lourde et puissante. Purée ce titre est un beau mélange de plein de choses Satanic Surfers, époque Going Nowhere Fast, Propagandhi beaucoup et aussi Strung Out pour le coté plus métal de la guitare. The Curse fait suite dans un registre plus mélodique mettant en avant la très belle voix de Rodrigo. Les titres se suivent et mettent en avant une grande variété et amplitude de registres passant d'influences métal (Nemesis), à du punk plus rentre-dedans en passant par du mélodique (shallow) jusqu'à une très belle et très douce ballade (Closure). Les suédois brouillent les pistes comme sur Kings and fools, difficile désormais de classifier le groupe, mais il faut avouer que chaque titre est vraiment très bien écrit et celui-ci particulièrement.

C'est un album qui m'a surpris à la première écoute, une mauvaise surprise, je m'attendais à quelque chose de bien plus homogène, très punkrock mélodique comme avait pu l'être le précédent. Il m'aura donc fallu plusieurs écoutes et une attention accrue pour le découvrir et l'apprécier pleinement. Force est de constater que c'est un sacré album.

Mon titre préféré : Cynosure


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :