lundi 21 avril 2014

Thanx 4 All The Shoes - this world is not yours


Thanx 4 All The Shoes - this world is not yours
5/10
C’est le nom de ce groupe qui m’a donné envie de m’intéresser à lui. Pour info c’est le nom d’un album (le 7ème) de NoFX en hommage à la quantité de chaussures oubliées sur scène par ceux qui montent pour slammer. Rappelez-vous ce que mamie disait : « fais tes lacets sinon un jour tu vas tomber ! » Et bing, un soir, Fat Mike a décidé de ramasser toutes les chaussures, de les garder et en faire le nom d’un album... Et des dizaines de gars obligés de rentrer pieds nus...

Des années plus tard un groupe Italien a décidé de reprendre ce nom. Je n’ai rien contre les italiens, excepté quant ils plient le genou de Pat Vieira et nous forcent à faire rentrer Alou Diarra en finale de coupe du monde, mais pour ce groupe, en l’occurrence, coté originalité ce n’est pas ça. Mais avec un nom qui rend hommage à un groupe on peut, c'est vrai, s’attendre à ce  qu’ils ne révolutionnent pas vraiment le style. 
Et pourtant le groupe revendique un son à la Propagandhi, strung out et même les premiers Metallica… ok pourquoi pas… 

Le lead chant n’est pas top, la voix est poussive et pas super agréable à l’oreille. L’autre chant se veut plus éraillé façon Rise Against, le charme en moins. Par contre il est vrai que le jeu de guitare rappelle parfois Strung Out, notamment sur The Scene Of No Consistency ou To Be awake is not to be aware, sans jamais être aussi incisif ni avoir ce son si particulier et reconnaissable. Le guitariste aime se faire plaisir et le groupe sait muscler son jeu (comme Robert), c’est le cas sur Mediocrity où le groupe évolue sur punkrock lourd un peu hardcore sur les bords (ou les ailes si l'on continue dans le registre).

Thanx 4 All The Shoes ravira donc quelques fans de punkrock qui aiment les groupes très influencés par les ténors du style. Dans un style pas si éloigné mais d’un niveau tout autre je préfère les suisses d’Hateful Monday, qui, à défaut de faire dans l’originalité aussi, maîtrisent totalement leur style et ont un autre sens de la mélodie.

Reste cette pochette assez sympa, qui mixe la terre avec le dessin d’une tortue. C’est bien fait et j’ai cru un moment qu’il s’agissait d’une nouvelle version des îles The Earth à Dubaï.

Mon titre préféré: covered in blood


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :