mercredi 12 septembre 2018

NOTHING MORE – Game of Truth




NOTHING MORE – Game of Truth
Chanmax records
8/10

Il n’en reste presque plus des dinosaures dans notre scène punkrock nationale, je parle de la scène punkrockmélo dite à roulettes qui a brillé dans les années 90. Qui est encore actif ? Les Burning Heads bien sûr mais les orléanais sont increvables, Dead End qui est toujours au top sur son dernier album et puis qui ? Et bien Nothing More bien entendu, planqué dans l’ombre, un peu dans son coin mais toujours là. Le groupe n’est pas très populaire, il ne l’a jamais été mais cela ne l’empêche pas de toujours envoyer de super titres et de supers albums.

Enregistré au studio Pôle Nord par Fred Gramage, là où les Burning, Seven Hate et toute la clique enregistraient, Game Of Truth n’est finalement que le 3ème album du groupe de Maisons-Alfort. La pochette est belle et ce digipack est clinquant dommage qu’une version vinyle ne soit pas prévue.

Nothing More, sur ce nouvel album, fait donc ce qu’il sait faire de mieux et dans son registre j’aime beaucoup All And Nothing et Sensations deux morceaux très mélodiques qui pour moi sortent du lot.
Généreux, Nothing More offre pas moins de 16 titres sur cet album, avec des morceaux rapides qui me rappellent les toulousains de Greedy Guts (Shade as dark) ou encore Sleazy Arse (Two of the whole). J’aime bien Hey ! plus lent, avec de superbes lignes de basse, d'ailleurs sur tous les titres elle est énorme, il amène un esprit différent à l'album. Je trouve cependant que certains se révèlent plus difficiles d’accès notamment Insane bien barré ou that we lay down.
Sympathique aussi de retrouver une petite intro à l’ancienne avec une réplique bien sentie.

Au final c’est un bon album, curieusement je le trouve un peu long, il aurait été davantage tranchant en étant plus court. Mais Nothing More étant un groupe qui se fait rare on ne va tout de même pas cracher sur le fait qu’ils viennent de nous envoyer 16 titres d’un coup. Vive les dinosaures !!

J. NeWSovski

Morceau préféré :                                   Sensations




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :