jeudi 18 août 2016

KAVIAR SPECIAL - #2



KAVIAR SPECIAL - #2
Banana Records / Beast Records
8/10

Depuis le début des années 2010, le revival garage et psychédélique n'en finit plus de sévir un peu partout. L'hexagone n'échappe pas à cette réhabilitation, parfois pour le pire, mais fort heureusement, souvent pour le meilleur comme avec les Marseillais de QUETZAL SNAKES, évoqués il y a peu sur ce blog, ou encore les Rennais de KAVIAR SPECIAL. Ces derniers ont d'ailleurs sorti un excellent album, leur second, sobrement intitulé #2, qui montre que le garage d'ici n'a rien à envier à celui de ces plus illustres représentants californiens. 
Evidemment, le rock garage 2.0 des TY SEGALL, THEE OH SEES ou encore FRESH & ONLYS se fait entendre chez le jeune quatuor. 

Mais les Rennais, toutes guitares fuzz dehors, possèdent leur propre identité et font surtout preuve d'une réelle maîtrise au cours d'une deuxième production à forte tonalité garage et surf rock. Les morceaux sont nerveux, assez courts (rarement plus de 4 minutes) et toujours pourvus d'un incontestable sens de la mélodie. La veine surf fait mouche dès l'entame de l'album avec le titre Starving ou d'autres morceaux comme Sleep toughts. Quand il se fait moins heavy, le son des Bretons fait parfois penser à la pop garage des ALLAH-LAS. Mais KAVIAR SPECIAL reste un groupe de punk-rock, et les morceaux les plus énergiques et rapides en attestent. Mad en est très un bon exemple. L'excellent titre highway nous dévoile la face noisy et grunge des Français qui se permettent également le luxe de s'aventurer dans d'autres contrées et de freiner ses ardeurs sur la délicate ballade Yolove. A noter l'artwork très soigné et psychédélique avec cette belle pochette d'album représentant un homme à tête d'escargot et une femme à tête de chat. 

KAVIAR SPECIAL réussit haut la main l'épreuve du second album avec ces douze morceaux joués à toute berzingue, quarante minutes de rock nerveux, à l'énergie communicative.
Morceau préféré :           Highway

Une chronique de Mr Caribou





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :