mardi 5 juillet 2016

QUETZAL SNAKES – II



QUETZAL SNAKES – II
XVIII Records

Marseille, nouvelle capitale du space rock et du psychédélisme ? C'est fort probable avec l'émergence des jeunes fougueux QUETZAL SNAKES. Le quintet originaire donc de la cité phocéenne a sorti il y a quelques mois un excellent EP, sobrement intitulé II. L'étiquette "psychédélisme" est un peu galvaudée ces derniers temps et concentrent des courants musicaux bien divers. QUETZAL SNAKES est très représentatif de ce revival et développe finalement un style inclassable : space rock, garage, shoegaze, post-rock...

A grand renfort de guitares lourdes (trois pour être précis) et de réverb', les Marseillais arrivent à nous passionner là où des dizaines de groupes ne font que surfer sur la vague psyché sans grande originalité. Le chant est peu mis en avant et intervient parfois assez tardivement, voire pas du tout comme sur l'excellent instrumental "sixcentssoixantedix"...Seul le dernier titre "Ecstazy the place to be" laisse un peu plus de place au chant, martyrisé avec délice par des riffs lourds imparables. Le groupe sait varier les ambiances avec des lentes montées un peu flippantes ou des morceaux au contraire attaqués pied au plancher comme "Brutal Beach".

La musique de QUETZAL SNAKES prend toute sa mesure sur scène. Leur dernier passage sous le soleil nimois du festival "This is not a love song" en atteste : puissance de feu et belle dégaine de rockeurs un poil poseurs. Un album est déjà dans les tuyaux dans les prochains mois, on en salive d'avance.

Une chronique de Mr Caribou



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :