mercredi 4 mai 2016

PARQUET COURTS - Human performance



PARQUET COURTS - Human performance
Rough Trade
8/10

Les années 90, apogée du rock indépendant, semblent revenir à la mode avec des groupes comme DEERHUNTER ou d'autres artistes chroniqués récemment sur ce blog comme COURTNEY BARNETT ou DIIV. Autre représentant pressé (déjà le 4ème album en autant d'années d'existence), le combo new-yorkais PARQUET COURTS qui nous livre sa dernière production avec "Human Performance".

Venu du garage et du punk rock, PARQUET COURTS faisait jusque là office d'outsider, de seconds couteaux. Mais leur musique lofi foutraque biberonnée au son du VELVET UNDERGROUND, TELEVISION ou PAVEMENT s'étoffe sur cet album mieux produit. Comme ses majestueux ainés de PAVEMENT, PARQUET COURTS enchaine les tubes bancals portés par le chant nonchalant, approximatif et charmant d'Andrew Savages. Les Américains connus pour leur rapidité d'exécution pour composer complexifient quelque peu leur musique en intégrant par exemple un orgue ou en marquant une rupture comme sur "Dust", le morceau d'ouverture au final expérimental. Les titres suivent le plus souvent un format court, soit plus académique et pop ("Human Performance), soit rageur ("Two Dead Cops", un clin d'œil au New York City Cops des Strokes ?).

PARQUET COURTS signe son album le plus abouti, en faisant évoluer par petites touches son rock déglingué, lui ouvrant peut-être un peu plus la route du succès.

Morceau préféré : Human Performance

Une chronique de Mr Caribou



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :