dimanche 20 mars 2016

MARS RED SKY - APEX III (Praise for the burning soul)


MARS RED SKY - APEX III (Praise for the burning soul)
Listenable records
9/10


Après un magnifique EP faisant office de mise en bouche, MARS RED SKY, le trio bordelais stratosphérique occupe de nouveau l'actualité avec la sortie d'un 3ème LP très attendu. Le EP en question nous avait laissé quelques indices sur l'évolution musicale du groupe, toujours aussi lourd et lent, mais de plus en plus tourné vers un psyché influencé par le son des années 70's dont PINK FLOYD fut le porte drapeau. Fort heureusement, les Français ne font pas dans le prog rock soporifique mais enrichissent leur métal / stoner par des envolées progressives, des arrangements pertinents, des variations imparables qui invitent à la rêverie ou à la lévitation.

L'album débute en douceur avec une lente montée très post rock, jusqu'à l'arrivée d'un riff lourd (on est chez MARS RED SKY quand même) puis celle de la voix hypnotique de Julien Pras. Car la force de MARS RED SKY demeure son ambivalence : un pied dans la famille métal au sens large avec son lent stoner / doom à la rythmique impeccable et un autre plus doux et mélodique, caractérisé par le chant décomplexé de Julien Pras. "The Whinery" est un titre plus immédiat avec un refrain finalement assez pop, très accrocheur. L'ambiance est plus pesante et lourde sur "Mindreader", parfaite alternance de gros son rentre-dedans et de passages plus psychédéliques. Le versant pop est encore plus perceptible sur "Friendly Fire" et l'excellent "Under the hood" avec des mélodies vocales rappelant le meilleur de la fin des années 60. Mais ne nous n'y méprenons pas, la puissance de feu du trio reste intacte sur ces deux morceaux. Le voyage se conclut par un très psyché "Prodigal sun".

MARS RED SKY a parfaitement réussi son coup avec ce troisième album parfaitement maitrisé et bien produit, soit dit en passant. Groupe possédant son propre univers, cette 3ème production propulse les Français largement au dessus de la mêlée. A découvrir de toute urgence sur scène en France à partir de la fin mars.

Morceau préféré : Under the hood


Une chronique de Mr Caribou






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :