mercredi 16 septembre 2015

Idle Class - Of glass and paper



Idle Class - Of glass and paper
Black star Foundation
7.5/10
J'avais chroniqué le premier album d'Idle Class en 2013, Thedrama's done, un album sympa pour un groupe d'avenir. S'en est suivi des tournées avec des groupes prestigieux (Antiflag, Taking Back Sunday...) et un split avec les excellents Fights and Fires. Les allemands remettent le couvert ce mois-ci avec un second album ambitieux. L'artwork est dans la même veine que le précédent : un joli digipack sobre codifié et mystérieux.

The drama continues, au titre qui se réfère à l'opus précédent, démarre avec une batterie qui claque comme il faut, un très bon son qui laisse entrevoir de belles choses. Le groupe fonctionne toujours avec deux chanteurs, les voix sont bien différentes avec une bien éraillée et une autre plus mélodique, c'est cette dernière qui me dérange un peu. J'aime bien les trucs mélodiques en général, au risque de me faire chambrer, et cet album en regorge, mais la voix du deuxième chanteur me saoule très rapidement car bien trop gentille et trop lisse. Etrangement ça ne m'avait pas autant choqué sur The dram's done. D'ailleurs elle se rapproche parfois du deuxième chanteur de... Less Than Jake. 

Les titres s'enchaînent et l'idée de n'avoir qu'un chanteur, celui à la voix éraillée, serait une bonne chose, je pense, pour le groupe qui gagnerait alors en énergie et en rudesse façon Hot Water Music. Une référence que l'on ressent bien sûr tout comme des groupes allant de Rise Against jusqu'à Get Up Kids. Si je fais l'impasse sur le chant, les morceaux sont  plutôt bien foutus mais globalement trop propres dans l'ensemble.


Of Glass and Paper est un album de punkrock mélodique avec des chansons bien écrites dont certaines sont vraiment très bonnes. Reste au groupe à durcir le ton pour être encore plus efficace.

Morceau préféré :  Worn out shoes 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :