jeudi 14 mars 2013

Madjive – à la royale




Madjive – à la royale
Maximise records
9/10
Je me souviens de leur précédent LP ready made rock , il était prometteur, dans la lignée des cousins de The Elektrocution et j’avais du écrire que j’attendais le prochain avec impatience c’est donc chose faîte avec ce à la royale.
Ce deuxième album se livre dans un digipack avec un artwork décalé en lien avec son titre. Perso je n’en suis pas très fan j’aurais vu un truc plus sobre mais bon…
Tout commence après une intro qui rappelle que le groupe a de l’humour (on l’avait compris avec la pochette) puis « Sloth » déboule comme une vraie bombe dans un registre très très proche de The Hives de la grande période Veni Viddi Vicious, ça envoie grave avec un son de gratte acéré comme une lame de rasoir, le chant à lui énormément progressé depuis le premier LP. Sur e premier titre, le groupe se permet même un petit ralentissement à la (international) Noise Conspiracy en plein milieu avant de reprendre à fond les ballons. « Youth Express » apporte une touche plus calme avec un refrain mélodique, je suis moins fan du petit passage à la fin avec les nappes de clavier en fond mais c’est tout de même un titre qui marche parfaitement. « Strike Again » et « Rock’n’roll diva » sont là pour confirmer le bon début de ce second album avec des rythmiques enlevées et une énergie communicative. On est clairement dans un registre garage punk très inspiré par The Hives. Honnêtement c’est super bien fait, il y a cette énergie incroyable qui donne la pêche à fond. Toute l’essence du garage rock’n’roll est là !
 Après un petit interlude « You say » reprend avec un rythme plus lent et plus posé. C’est un beau titre avec de belles mélodies où le clavier se fait aussi plaisir. « sweep it » apporte sa touche mélodique sur un refrain surprenant mais que je trouve très plaisant. Madjive sait aller vite  quand il le faut mais aussi poser son jeu et créer de belles mélodies. « jimmy » un  titre un peu country rock’n’roll donne aussi envie de danser et se chauffer dans le pogo. L’album se conclut par « Venus », une reprise Shocking Blue que tout le monde a plus ou moins déjà entendue mais avec ici une interprétation intéressante et « don’t be so shy » le tout dernier morceau qui approche un registre assez proche des Clash, est, une fois encore, réussi.

En fait cet album est en deux parties : une très rock’n’roll garage à 100 à l’heure et l’autre plus mid tempo, plus lente avec de belles mélodies. Les deux parties sont très bien maitrisées et font de cet opus une véritable réussite, hormis la pochette que je trouve très moyenne il place vraiment le groupe de Besançon sur la liste des groupes qui désormais comptent. On misait beaucoup sur le groupe après le premier LP d’il y a deux ans et force est de constater que le groupe a su répondre présent. Je pense qu’il va vite faire partie de ces disques qui squattent ma platine semaine après semaine…

3 titres à retenir : Sloth ; You say ; Strike Again

 http://madjive.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :