mercredi 24 octobre 2012

Arteries Shaking – burning streets




Arteries Shaking – burning streets
Culture Punk, Les disques de Géraldine, L’Espiceria Asso, 30HD
7/10
Joli artwork soigné pour ce jeune groupe d’Aix-les-bains, qui sort son premier album après un premier EP qui était passé à coté de mes oreilles. Le premier titre « Burning Streets » rappelle un peu les Uncommonmenfrommars, le second « empty sheet »  est mélo à souhait avec cependant une rythmique très Burning Heads, un peu mid tempo, bien maitrisée mais le chant est parfois trop mélodique et rappelle plus celui de Blink 182 que les Orléanais…
La seconde voix surprend beaucoup sur ses premières apparitions (« field of my past » et « white car ») avec une tonalité très grave, c’est déroutant surtout qu’on a l’impression qu’elle est trop poussée. Et puis au fur et à mesure de l’avancée dans l’album Arteries Shaking devient de plus en plus intéressant, le batteur se fait plaisir, le chanteur pose de coté le mode californian punkrock et la seconde voix finit par passer. C’est clair que le groupe dispose une très bonne section batterie, rapide et technique. « Mental Jail » est donc, pour moi, le titre qui sépare l’album en deux, avec 6 derniers titres peut être moins stéréotypés que les précédents et du coup, pour moi, bien plus plaisants. « Utopy » passe bien, j’adore le refrain, accrocheur et superbement chanté même si le morceau aurait vraiment mérité d’être plus court. C’est d’ailleurs l’un des grands reproches que je pourrais faire au groupe qui se perd parfois dans la durée des titres, on perd le fil du morceau. En live ça passe, sur album moins. Deux autres titres sur lesquels j’accroche « Soul seller » très bon tout comme « Fast Lane ».
Trop dans le registre Unco sur le début de l’album, la fin de l’album me laisse envisager un beau potentiel pour ce groupe en essayant de se trouver une véritable identité propre.
 

3 titres à retenir : utopy, mental jail, soul seller



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :