mardi 11 décembre 2012

The Rebel Assholes – deactivated




The Rebel Assholes – deactivated

Crash Distro

8/10
Je suis The Rebel Assholes depuis plusieurs années avec la sortie de leur premier album intéressant et prometteur : Click and say yeah ! Petit à petit le groupe a grandit et sortit un EP avec Dumbell puis en s’aguerrissant sur scène grâce à une tournée marathon avec les doyens mais néanmoins meilleur groupe français de punkrock de tous les temps : Les Burning Heads.

C’est donc emballé dans un joli, sombre et sobre digipack que se présente Deactivated. L’illustration est très simple mais explicite. Le son est très bon.

Coté compo l’album est assez hétérogène et approche diverses variantes du punkrock que ce soient des morceaux mélodiques tirant vers le rock indé appelé aussi emopunk, des choses plus rock que punk (« New generation » « come in my church ») et puis des choses plus terre à terre, plus punk. Ces derniers titres sont certes plus rares que dans les précédentes sorties du groupe mais se font bien remarquer notamment « Wait » qui semble courir à essayer de rattraper le temps, autre titre rapide : « Less Talk More Action » qui ne peut laisser indifférent avec sa débauche d’énergie. Quelques titres sont axés sur le coté mélodique comme « Grab My Hand » ou « set like a machine », très joli ainsi que le morceau de clôture en acoustique « I Wish I Have » qu’on pourrait même prêter à Dead End. Et c’est un beau compliment car on connait tous la capacité des Strasbourgeois à créer des tubes. Surprise de taille aussi de trouver sur le 5ème titre (« guilty ») une voix bien connue. Le morceau tourne et petit à petit je me dis que c’est un groupe que je connais parfaitement. Mais à qui appartient donc déjà cette voix ??? Sylvain Bombled de Second Rate. Le morceau est très bon et s’annonce même comme l’un des sommets de Deactivated.

The Rebel Assholes fait partie de la nouvelle génération de la scène punkrock mais à travers cet album on ressent nombre d’influences de la scène des années 90-2000. Croisement intéressant entre Second Rate et Dead End (et je me répète) The Rebel Assholes avance petit à petit dans la cour de ces groupes qui comptent et j’espère qu’on en prend pour un paquet d’années et qu’ils vont nous faire une belle carrière à la Burning Heads.




3 titres à retenir : Come in my church, less talk more action, guilty



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis :